« Les poètes » émission radiophonique sur la poésie dans le monde sur Radio Occitania 98,3 MHZ le jeudi de 20 h à 21 h,

diffusée de façon pérenne par http://les-poetes.fr 

animée par Christian Saint-Paul avec Claude Bretin à la technique et webmestre.

La poésie a été florissante à Toulouse cité de la plus ancienne Académie d’Europe : l’Académie des Jeux Floraux.

 

La vie littéraire et poétique était vivace parce qu’elle procurait du plaisir à la population de notre Languedoc, à ce Sud prestigieux qui a érigé le plaisir de l’esprit en civilisation et en éthique. C’est ainsi que le plaisir intellectuel s’est confondu avec le devoir.

 

Après l’écrasement de cette civilisation, l’hégémonie monarchiste et ensuite le jacobinisme républicain ont imposé avec force mais succès une langue et surtout une culture unifiée. Au XXème siècle, l’embrasement poétique a de nouveau illuminé la ville et l’Occitanie. Après la deuxième guerre mondiale, le monde immense se laissait découvrir. Les poètes pouvaient se rapprocher car ils en avaient désormais les moyens matériels accessibles.

 

 L'occitan
est désormais, avec le catalan, le français et le castillan,
 
la quatrième langue officielle de l'Eurorégion :
Midi Pyrénées, Languedoc Roussillon, Catalogne, Baléares

 

********************************

A RETENIR

Ce site est mis à jour depuis Madagascar par Claude BRETIN qui sera de retour à Toulouse pour Radio Occitania le jeudi 9 avril 2015. Malgré la distance, les difficultés techniques réelles, le décalage horaire et un emploi du temps bien plein, notre webmestre, technicien de talent, a réussi à maintenir la régularité de nos activités à la radio et sur Internet. La diffusion de la poésie est redevable à des fidèles indéfectibles comme lui. Nous le remercions de nous donner ce bel exemple de désintéressement et d'espoir.

********************************

MARSEILLE
Samedi 28 mars 2015 
Rencontre autour de l'oeuvre de 
Jean MALRIEU
Voir doc

********************************

FRICHES aussi, c'est CHARLIE.

Hommage à la Presse assassinée.

 TAUPES

   Nous avons perdu nos repères. Nos enfants qui n'en avaient pas, recommencent le monde avec une autre glaise.

   Mais nous, tout ce poids de mort nous enterre. Que ce qu'on a cru, n'ait plus cours ! On se remet devant les mots, on relève le défi de l'Ombre. Nos pas s'enfoncent dans des sables mouvants. Des gouffres qu'on ne voit pas, se forment sous nos pieds. On n'y prend pas garde mais ça s'effondre par en dessous.

    Et soudain, la croûte à son tour se dérobe et nous tombons nous aussi là-dedans, avec les taupes et la mort pour compagnes.

Jean-Pierre Thuillat

(page 66 de "Dans les ruines", éditions L'Arrière-Paysdécembre 2014)

 

Précision : Ce poème publié en décembre 2014 a été écrit voici plusieurs années.

********************************

TOULOUSE

 les spectacles du mois de février proposés au Théâtre du Pavé :

- Corinne Mariotto interprète Jacqueline Maillan, paillettes et boa !

- Fabrice Guérin nous parle des relations père/fils à travers l'histoire de deux grenades prêtent à exploser...

- Le Nouveau Comptoir, anciennement 3BC Cie, reprend "La Cantatrice chauve" de Ionesco : Absurde ?

- La Cie Plumes d'Elles nous conte en musique une rencontre entre deux terres.
voir doc
NOUS SOMMES TOUS CHARLIE

Théâtre du Pavé34 rue MaranMétro ligne B, arrêt St-Agne SNCF
31400 Toulouse

**********************************

Cardère éditeur 

vous propose d'accueillir un jeune poète italien, 

Guido Furci.

Asinus in fabula

est son premier recueil, à paraître en mars .

Descriptif et bon de souscription dans le fichier joint,
et commande en ligne sur cardere.fr

Bonne année à tous !
Bruno Msika

Cardère éditeur / l'Éphémère 
42 rue du Pont de Nizon, 30126 Lirac (France) 
Tél : 04 66 79 90 42 
Fax : 09 72 13 11 11 
mob. 06 03 17 85 65
SITE WEB : http://www.cardere.fr
Commande et réglement en ligne 
Paiement sécurisé carte bleue ou Paypal 
 

**********************************

Denis HEUDRE fait paraître :  
"bleu naufrage - élégie de Lampedusa" 
qui sortira 
en février aux éditions la Sirène étoilée
voir :
http://denisheudre.free.fr

**********************************

********************************

"LIVRES SECRETS"
L'Atelier Imaginaire / Le Castor Astral

Voir : http://www.atelier-imaginaire.com/index.php?menu=1&page=15

Voir aussi  la préface de Guy ROUQUET à 

"Le Livre d’où je viens", 

qui définissait son intention en 2012 

et qui a été concrétisée durant toute la collection, 

avec la participation de 50 écrivains au total.

********************************

Michel COSEM publie à Encres Vives, collection lieu
"PAGE DE CIEL"
poèmes sur le Haut Aragon en Espagne
6,10 € à adresser à 
Encres Vives, 2, allée des Allobroges 31770 Colomiers

********************************

"Une page ouverte" avec Christian Saint Paul sur Radio Kol Aviv (Toulouse 101 FM)

****************************

TOULOUSE

Toute l’équipe de Terra Nova est ravie de vous inviter à fêter 

les 10 ans d’existence de la librairie 

et nous vous donnons rendez-vous pour quatre jours de lectures,

 projections, ateliers, tables rondes, débats, moments festifs… 

Auteurs, traducteurs, éditeurs seront présents entre

le 29 janvier et le 1er février 

pour échanger autour de la place du livre dans nos vies,

 dans les villes et les campagnes, partager les textes, 

les idées et les goûts chers à la librairie et à ses ami-e-s. 

Voir le programme détaillé.  

 

L’équipe de Terra Nova.

 

Librairie Terra Nova

18 rue Gambetta

31000 Toulouse

Tél : 05 61 21 17 47

www.librairie-terranova.fr

Vient de paraître :
"Recueil de poèmes 2014, 
Poètes du Gers et d'ailleurs"
 par l'Association Dialoguer en poésie,
 textes réunis par Pierre Léoutre
BOD Books On Demand éditeur, 25 €

 

Vient de paraître :
"Recueil de poèmes 2014, 
Poètes du Gers et d'ailleurs"
 par l'Association Dialoguer en poésie,
 textes réunis par Pierre Léoutre
BOD Books On Demand éditeur, 25 €



********************************

Régine Ha-Min-Htu, pour laquelle "les poètes" ont consacré une émission 
à chaque parution de ses livres de poésie, s'illustre aussi dans son métier de bibliothécaire.
 Commissaire d'une récente exposition sur les revues d'histoire naturelle 
sur une période englobant la guerre 14-18, 
elle contribue à la mise en service d'un site Internet 
d'une société savante toulousaine : la Société d'Histoire Naturelle de Toulouse.
Vous pouvez voir ce site: www.shnt.fr 

********************************

********************************

********************************

********************************

"Que pèse une vitre qu’on brise" 
de Abdelmajid Kaouah
quarante ans de poésie dans un recueil
voir doc1  doc2
ce livre fera l'objet d'une prochaine émission

********************************

Prix International « Matiah Eckhard »

********************************

Notre texte du jour !

by Editions Caractères

E B nExtrait de l'ouvrage illustré de Jean-Jacques Luthi,
"Emile Bernard l'initiateur".

Peinture intitulée "Gardeuse de porc"
de Émile Bernard datée de 1888.

Exposition Emile Bernard au musée de l'Orangerie jusqu'au 5 janvier 2015
"Emile Bernard l'initiateur", Jean-Jacques Luthi, 1974, ed. Caractères (disponible)

 
Editions Caractères | décembre 12, 2014 à 10:10 | Catégories: Nouveauté | URL: http://wp.me/p3nKoS-Y3

********************************

Béatrice Daël nous communique :

Bonjour,

L’association des éditions Cocagne invite 

la comédienne conteuse Monique Burg pour deux spectacles tous publics :

Le mercredi 17 décembre à 17h30 à la librairie Deloche à Montauban

Le jeudi 18 octobre à 18h à la salle des fêtes de Lamothe Capdeville.

Ceux qui l’ont vue à Villebrumier, Montech ou Molières

 à l’occasion du festival « Alors… Raconte » en 2013 

voudront assister à son nouveau spectacle. 

Ceux qui ne la connaissent pas sont invités à venir.

 Ils ne regretteront pas leur soirée.

Merci d’en parler autour de vous et de diffuser l’info. 

voir l'affiche.

Betty Daël

Présidente de l’association

des éditions Cocagne

********************************

Rebecca Behar nous informe de sa dernière publication, 

une nouvelle chez Edilivre :

http://www.edilivre.com/la-vie-de-boheme-rebecca-behar.html

On peut voir ses vidéos libres de droit:

https://www.youtube.com/watch?v=KEYd-LpvpDM

https://www.youtube.com/watch?v=VeyBXaN881A

https://www.youtube.com/watch?v=WBrI6WgfSBE

Elle a aussi été sélectionnée par le 

World Poetry Yearbook, une publication chinoise !
 

********************************

le dernier récit de Michel Baglin :

Loupés russes 

Embarqué dans une aventure rocambolesque, entre dissidents, documents compromettants détenus par une inconnue aussi élégante que mystérieuse et oligarques russes qui les survolent en hélicoptère, le narrateur de ce récit, détective à la petite semaine, va d'étonnement en déception : il ne se passe rien. Ou si peu. À se demander - et le lecteur avec lui - si la véritable aventure n'est pas ailleurs. Peut-être dans les paysages somptueux traversés au rythme lent d'une croisière entre Moscou et Saint-Pétersbourg, peut-être aussi dans l'intimité d'une mémoire où continue de briller un souvenir vieux de dix ans. Mais il se peut aussi que le narrateur, décidément piètre roussin, n'ait rien vu !

  (52 pages. 5 euros. Rhubarbe éditions. 10 rue des Cassoirs. 89000 Auxerre)

ISBN 9782916597805   voir couverture du livre

********************************

vient de paraître :

LA POÉSIE AU PÉRIL DE L'OUBLI

Georges de Rivas
Témoignages poétiques
Neuf poètes levés dans la poussière d'or de la nuit aimantent nos pas 
vers les grèves où les dieux ont déposé leurs rêves et nous mènent au rivage 
où surgit des voiles de l'Oubli, le poème sur son vaisseau d'aube primordiale.

Voir :

  http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=44044

********************************

Hyères
Jean-Luc POULIQUEN 
donne des conférences 
à l'Université du Temps Disponible de Hyères
voir :
  (http://www.hyeres.fr/prog_UTD_2014-2015.pdf ) 

********************************

viennent de paraître:

de Georges Cathalo 

La feuillée des mots

(Henry éd., collection La main aux poètes, octobre 2014),

avec une illustration de couverture d'Isabelle Clément, 32 pages, 8 euros

 

à commander auprès des éditions, Parc d'activités de Campigneulles 

– 62170 Montreuil-sur-Mer ou contact@editionshenry.com

-&-&-&-

 

Quotidiennes pour interroger

(La Porte éd., collection Poésie en voyage, octobre 2014),

 non paginé (20 pages), 3,80 euros

 

à commander auprès des éditions, 215 rue Moïse Bodhuin – 02000 Laon

-&-&-&-

 

Près des yeux près du cœur

(La Renarde Rouge éd., collection La Petite Collection, septembre 2014),

 avec des illustrations d' Evelyne Bouvier, 48 pages, 15 euros

à commander auprès des éditions, 28 rue Germain Bedeau – 89510 Véron ou renarderouge@orange.fr

********************************

voir doc

********************************

Alain HELISSEN nous communique :

 
Après “Arrêts sur images”, déjà réalisé à partir de photos de Françoise Bonnel,
j’ai eu envie de refaire un livre d’artiste avec cette photographe surprenante.
Sous le titre “COURBES”, vient de paraître une série de 4 livres uniques
faits main. S’ils comportent les mêmes photos et textes, des variantes de
formes et de couvertures font de chaque exemplaire un livre original.
COURBES, réalisé par Alain Helissen, comporte 6 photographies de
Françoise Bonnel (voir doc1  doc2  doc3)
Les textes d’Alain Helissen sont inédits et écrits à la main.
format : 14 x 21
14 pages, non reliées (possibilité de les utiliser séparément)
Les exemplaires sont numérotés de 1/4 à 4/4 et signés.
Deux exemplaires sont proposés à la vente : l’ex. N°1/4 et
l’ex. N°4/4.
Prix : 40 euros, port offert (sauf pour l’étranger)
Il convient de réserver avant tout règlement, pour s’assurer de la disponibilité
de l’ouvrage commandé:
alain.helissen@live.fr
ou 03 87 03 26 49
Bien cordialement, Alain Helissen
http://alainhelissen.over-blog.com

********************************

 Vient de paraître :
 

Jaurès à Toulouse  lieux de mémoires 

de Francis Pornon dessins d'Amina Ighra (Ed. Loubatières)

 voir couverture


 

Bulletin de commande

NOM :

Prénom :

Adresse :

Téléphone :

Adresse email :

Nombre d’exemplaires à 25 € (port compris) :                 

soit une somme totale de :

A commander par envoi de chèque joint à ce bulletin à :

Francis Pornon 23 rue d’Orbesson 31100 TOULOUSE

 

********************************

 La Scène Poétique
 
cycle de poésie parlée
 
mercredi 11 février 2015
Salle Kantor de l’ENS Lyon
15 parvis Descartes, sur l’avenue Jean Jaures (en face du 249)
métro Debourg
18h30*
Eugène Durif & Gilles Jallet



Gilles Jallet est né à Paris en 1956. Enfance à Cahors (Lot), études de lettres et de philosophie à Toulouse, puis à Paris, où il réside depuis 1980.

Cette nouvelle édition de Contre la lumière réunit les deux livres parus antérieurement aux éditions Seghers, Contre la lumière, en 1985, et ... Un reste reviendra, sous-titré « Contre la lumière 2 », en 1988. Il ne s’agit pas d’une simple reprise à l’identique, mais d’une nouvelle formation, qui constitue l’état définitif de Contre la lumière. Elle reprend également L’Ombre qui marche, paru aux Editions Comp’Act, dans la collection « Le Manifeste », en 2004, ainsi qu’un livre partiellement inédit, Les Sembles, dont certains poèmes furent publiés en revues entre 2005 et 2011.
Ces quatre composent simultanément un seul et même livre portant le titre unique de Contre la lumière.

« Le meilleur commentaire que l’on pourrait faire de Contre la lumière, le seul peut-être, consisterait-il à citer intégralement ce livre, à le réciter ? Peut-être. Sa grande unité de pensée, mais aussi et dans le même temps, la manière qu’a l’écriture polymorphe de Gilles Jallet de sans cesse renverser les sens énoncés doit en tout cas, je le crois, retenir le commentateur de céder à la tentation à laquelle précisément la poésie, cette poésie, se soustrait : celle de saisir.
« Il me semble toutefois utile, à l’intention du lecteur nouveau, au risque donc de paraître la réduire à ce qu’elle n’est pas, ne peut pas être — une thèse —, d’évoquer une partie de la généalogie intellectuelle de cette oeuvre considérable, qui emprunte son titre à une assertion de Jacques Derrida, extraite de la lecture que celui-ci fit en 1967 de l’oeuvre alors connue de Levinas, et en particulier de Totalité et Infini : « Il est difficile d’élever un discours philosophique contre la lumière. »

(Xavier Maurel, Extrait de la préface.)

Traducteur d’allemand, il a également publié des traductions de Hölderlin et Novalis, auxquels il a consacré deux essais (Seghers).
En 2006, Le crâne de Schiller, avec une préface de Laurent Cassagnau, paraît aux éditions Hermann, essais critiques sur Schiller et Goethe, Novalis, Hölderlin, Roger Laporte, Mallarmé, Joë Bousquet, André du Bouchet et Paul Celan.

Dernières publications :
Œuvres poétiques, Contre la lumière, La Rumeur Libre, 2014
Le crâne de Schiller, “langue incomparable de la tête de mort”, Hermann, 2006

Pour en savoir plus :
http://www.larumeurlibre.fr/auteurs/gilles_jallet

Eugène Durif
Après des études de philosophie, Eugène Durif publie dans diverses revues des textes sur la littérature et les arts, tout en écrivant adaptations théâtrales, poèmes et fictions. Dans "Conversation sur la montagne" (1986), œuvre inspirée par le mythe de Faust, il aborde l'écriture dramatique par le théâtre-récit, avec un long monologue structuré comme une partition musicale, où se perçoivent des voix différentes. Fidèle à cette forme dans plusieurs textes, dont "Le petit bois", créé au TNP en 1991, il utilise des dialogues naturalistes et poétiques dans d'autres œuvres, drames intimistes comme "L'arbre de Jonas" (1990) ou évocations d'événements historiques affectant les destins individuels au point de leur donner une dimension épique, comme la guerre d'Algérie dans “ BMC ” (Bordel Militaire de Campagne) (1991). L'intérêt de l'écrivain pour les utopies communautaires se manifeste dans "Maison du Peuple" (1992), hommage à une société ouvrière disparue. Si l’humour n’est pas absent de ses œuvres, Eugène Durif a fait preuve d’une verve caustique inattendue dans ses comédies “ Via Négativa ” (1995) et “ Nefs et naufrages ” (1996), ou "Filons vers les îles Marquises", satires des mœurs de l’intelligentsia et des milieux culturels.
Parallèlement, des tournées d’été , dans le centre de la France, lui permettent d’expérimenter un théâtre de proximité , avec des petites formes parfois éphémères, proches du cabaret, pour une relation plus intime et plus festive avec le public. Depuis la fin des années 1990, il travaille à des retraitements de tragédies grecques à partir des histoires d'Oreste ("Meurtres hors champ", 1999), de Phèdre ( Pauvre folle Phèdre, 2005), d'Oedipe ("L'enfant sans nom", 2006), de Médée ("A même la peau", 2007). En projetant certains de ces personnages dans le monde contemporain, le dramaturge parle de l'exclusion, de la violence qui perturbe les relations humaines.
Présentées souvent dans le cadre de Théâtre Ouvert, les oeuvres d'Eugène Durif ont été régulièrement montées depuis 1986, en particulier par Hélène Vincent, Patrick Pineau, Joel Jouanneau, Eric Elmosnino, Charles Tordjman, Eric Lacascade, Jean-Louis Hourdin, Anne Torrès, Catherine Beau, Alain Françon et karelle Prugnaud… ”. Il a mis en scène ou interprété certains textes , devenant acteur-performer au Théâtre du Rond Point dans "Cette fois sans moi" (2005), des confidences impudiques sur les troubles de l'âme et la misère des corps, assaisonnées de musique et d'images vidéo

Bernadette BOST (Dictionnaire du théâtre, Michel Corvin, Larousse, nouvelle édition 2008)

Poète protéiforme et, comme Protée, insaisissable, Eugène Durif est un jongleur de mots qui mélange les tons, du pathétique au burlesque, de la violence imprécatoire à la légèreté de l'opérette, de l'approche chuchotée des êtres à la charge ubuesque.
Poète, les mots, il les savoure, il va les débusquer dans les recoins des dictionnaires et chez les vieux auteurs (comme ce "gélodacrye" - ce rire aux larmes - qu'il a déniché chez Marot) ; les mots il les bouscule et les combine, et ses bagages sont pleins de mots-valises. Ce sont eux, les mots, qui font le liant d’œuvres disséminées en une quarantaine de titres. Certaines comme De nuit il n'y en aura plus ou Nefs et naufrages relèvent directement des débauches verbales chères aux auteurs de fatrasies et de soties du moyen-âge, tandis que d'autres se mettent au diapason d'un Jean-Paul Brisset, auteur d'une cosmogonie bâtie sur une phonologie délirante. Il y a des "à la manière de" chez Durif : du Meilhac et Halévy dans Filons vers les îles Marquise, du Jarry dans Têtes farçues, des enfilades de fausses platitudes dans Les Irruptés du réel.
Durif a une trop haute idée de la fonction du poète pour s'en tenir à ces jeux : la langue parlée, il la saisit dans ses balbutiements, quand la pensée colle encore à la bouche et que la phrase reste comme suspendue. Ce qui permet à Durif de se faire le capteur du cheminement obscur et proprement indicible de pulsions enfouies (dans Le Petit Bois ou Les Petites Heures), d'avoir un œil tourné vers le dedans et l'enfance, d'être hanté par le sentiment de la perte.
Sa relation aux mots le place dans un rapport privilégié avec le monde : le monde de la nature qu'il pénètre avec une intimité presque panthéiste (dans L'Arbre de Jonas) ; le monde de ses personnages qu'il n'enferme jamais dans la prison étroite du sens. Sens qui, fluide et tremblé, traverse le langage (dans Conversations sur la montagne). Ce qui veut dire plus précisément, en termes de théâtre, que l'identité des "il" dont la pièce parle ou du "je" qui parle est indiscernable et fuyante. Croirait-on que Durif s'inscrit dans la lignée des Pierrots lunaires, constructeurs d'un monde évanescent ? Il s'en faut. Comme il le dit : "On voudrait dire le réel, tout, rien que le réel, on s'épuiserait bien avant lui. Des entraperçues. Seulement des figures qui défilent et on voudrait retenir des personnages et des vrais paysages". Il les saisit, ces personnages vrais, dans Tonkin-Alger B.M.C., ou dans Comme un qui parle tout seul et Meurtres hors champ.
C'est en réfractant le monde des choses et des gens dans le monde que Durif parvient le mieux à le saisir et à en restituer les douleurs et les beautés.

Michel CORVIN

Dernières publications :
L’âme à l’envers, Actes Sud, 2015
Au bord du monde, La Rumeur Libre, 2014
Le Petit Bois, suive de Le Fredon des taiseux, Actes Sud Papiers, 2011
Loin derrière les collines, suive de L’arbre de Jonas, Actes Sur Papiers, 2010

Soirée en présence des Editions de La Rumeur Libre
http://www.larumeurlibre.fr/

 
La Scène Poétique est un cycle de poésie parlée
 réalisé par Patrick Dubost
 en collaboration avec
le Centre d’Études et de Recherches Comparées sur la Création
 dirigé par Eric Dayre
 et les Affaires Culturelles de l’ENS
 
http://www.ens-lyon.eu/culture
et avec l’aide de la Maison des écrivains et de la littérature
http://www.m-e-l.fr/index.php
Pour en savoir plus sur la Scène Poétique (son historique) :
 
 http://patrick.dubost.free.fr/la_scene_poetique.html

http://patrick.dubost.free.f

r********************************

TOULOUSE
Théâtre du Pavé
édito de Francis AZEMA
et programme saison 2014 - 2015
voir doc

********************************

Jacques Basse
 ANTHOLOGIE DES POÈTES TURCS
SOUSCRIPTION VOIR DOC

********************************

Toulouse
Journée internationale de lutte 
contre le fascisme et l'antisémitisme
voir doc

********************************

30ème Quinzaine littéraire et artistique 

de l’Atelier Imaginaire.

voir doc

www.atelier-imaginiare.com

 

********************************

Patrick DUBOST nous communique :

 
Le Prix des Découvreurs est un prix de poésie contemporaine 
décerné par des collégiens et lycéens de France.

 
Tout lycée ou collège peut s'impliquer.
 
Mon livre "Mélancolie douce", publié en novembre 2013 chez
La Rumeur Libre 
est sélectionné pour l’année scolaire à venir (2014/2015),
ainsi que le recueil d’Armand Le Poête : “Amours toujours”
chez Gros Textes, paru dans l’été 2013.
 
Oui, nous sommes ensemble sur cette sélection ainsi 
que six autres poètes – très divers - et dont certains sont des amis.
 
Vous en saurez plus avec le dossier , en particulier sur les modalités de participation.
 
Bien cordialement
patrick dubost

 
PS : Autre article sur “mélancolie douce” :
http://www.sitaudis.fr/Parutions/melancolie-douce-de-patrick-dubost.php

 
Tout frais aussi, quelques vidéos de lectures / performances (d’autres viendront dans l’été) :
http://patrick.dubost.free.fr/videos_lectures_performances.html

 
        *   http://patrick.dubost.free.fr
   *   http://armand.le.poete.free.fr
   *

********************************

Alain HELISSEN nous communique :

 
J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie imminente (fin sep.) 
de “Pour PHILIPPE SOUPAULT”,
ouvrage collectif coordonné par Jean-Marc Couvé.
Il s’agit là d’un hommage à Philippe Soupault, librement rendu par 32 participants.
 
“Pour Philippe Soupault” constitue un cahier hors-série 
de la revue “A l’index”, dirigée par Jean-Claude Tardif.
 
112 pages; format 16 x 24cm
textes inédits, collages, dessins, gravures, documents iconographiques…
 
Prix : 15€ (+ 3€ de frais de port)
 
Voir bulletin de souscription .
Merci d’avance de l’accueil que vous réserverez à cet ouvrage.

 
cordialement,

 
Alain Helissen
http://alainhelissen.over-blog.com

********************************

Une petite interview de Bruno Msika par Jean Gédéon sur le blog de Pierre Kobel "La pierre et le sel"... pour en savoir un peu plus sur les éditions Cardère ! 

********************************

Un événement heureux : Françoise Atlan

crée la Compagnie YEMAYA voir doc

********************************

à  commander et aider à la fondation du prix de jeune poésie

Matiah  Eckhard

(voir sur cette page à gauche les lignes qui lui sont consacrées)

Lointains chants sacrés d’où je suis né

A paraître aux éditions Euromedia - revue Notos, avril 2014

52 pages, avec sept peintures d’Angela Biancofiore

Prix :15 euros

Commande par mail : euromedia.revuenotos@gmail.com

4 ,chemin du Rapatel 34980 Montferrier sur Lez France

voir présentation et bon de commande

Une révolte silencieuse

par Matiah Eckhard

Autour des photos de Guilhem Marion

Une succincte respiration avant l’apnée profonde. C’est le temps de l’entracte, de regarder avec distance nos rôles.

Ces quelques images n’expriment en rien l’éternité, l’attente que l’on a tendance à prêter à la photo, mais au contraire un moment de réflexion active, un moment, que dis-je, un instant ! L’instant avant l’assaut, avant la bataille contre nous-même, contre eux, contre ceux qui nous obligent à être ce que l’on n’est pas. C’est la substance la plus profonde qui nous parle, qui éclot enfin en nous.

Le détachement c’est le début d’une nouvelle ère, (aire), la mort d’une vie pour une autre. Quand on vit on ne se regarde pas vivre.

C’est aussi la poésie qui se joue ici, la poésie aux yeux de tous sur le théâtre urbain. L’intimité se réfugie dehors non pas par naïveté mais plutôt par sentiment d’appartenance : oui il y a un pacte tacite entre chaque homme, un parcours commun.

 à paraître aux éditions Euromedia – revue Notos: euromedia.revuenotos@gmail.com par courrier : 4, chemin du Rapatel, 34980 Montferrier sur Lez.

"Just a rainbow"  
musique: Matiah Tim Noé 
et les sublimes photos d'Esther...
 

 

********************************

HOMMAGE par Abdelmadjid KAOUAH

à Gabriel Garcia Marquez El-Djazaïri

Vivre pour  raconter

voir doc

********************************

Dernières parutions des éditions MAINARD de Nérac (47)

voir doc
 

********************************

Un nouvel entretien d'Abdelmadjid KAOUAH : 

Elvira DIAZ, réalisatrice de « Victor Jara, n°2547 » :

‘’La désobéissance citoyenne pour sauver un peu d’humanité’’

voir à "Chroniques"

********************************

TOULOUSE

librairie Ombres Blanches

 

********************************

Association ARIANA/regards persans
06 70 22 32 71 / 05 62 17 68 91
ariana-asso@orange.fr
www.associationariana.com
Ariana/regards persans est aussi sur   

********************************

Les vestiges du Château Gaillard

cher à Isabelle Lévesque

 

Haut de Page

                                           

VOIR DOC
 

********************************

Vous trouverez des textes de Colette ELISSALDE

à la rubrique "Quelques textes"à la lettre E.

et un entretien radiophonique avec Radios Chrétiennes de France

à la rubrique "Documents sonores" à la lettre E.

 

********************************

 

Cérémonie hommage au poète Pedro HERAS le 18 février 2008 à Cazevielle Pic Saint-Loup.

**********************

Vous pouvez écouter Gaston PUEL en cliquant ici

**********************

Kaddish pour Matiah Eckhard
 

Matiah ECKHARD musicien, poète, nous a quittés à 19 ans à Montpellier. C’est le fils de Michel ECKHARD–ELIAL poète, traducteur, écrivain, directeur des éditions et de la revue LEVANT, et d’Angela BIANCOFIORE professeur d’université, plasticienne. Le jour de la présentation de la revue LEVANT à Toulouse au musée Georges Labit, Matiah ECKHARD avait assuré une prestation musicale au piano électronique. Il laisse par ailleurs, des textes d'une maturité stupéfiante dont nous parlerons quand le moment sera venu. Nous sommes atterrés de cette disparition et assurons ses parents et amis de notre amitié et compassion.

Claude BRETIN, Christian SAINT-PAUL et toute l’équipe de Radio Occitania

http://www.youtube.com/watch?v=5hQ0OkcLKuE&feature=share
 

« Mon fils, ma maison. Ici, maintenant, autour de ton corps, dans la musique du monde,
les dix neuf roses de ta vie forment l'essaim de notre douleur, de notre amour
et de notre invincible espoir pour le beau et le vrai.

 

Le créateur du ciel et de ta terre ignore et élargit les rivages »

Michel Eckhard-Elial
 
Hommage de Jean-Pierre Crespel
 

Le naufrage
« Mon coeur, Oiseau du désert, a trouvé son ciel dans tes yeux.
Ils sont le berceau du matin, ils sont le royaume des étoiles
Leur abîme engloutit mes chants

Dans ce ciel immense et solitaire laisse-moi planer.
Laisse-moi fendre ses nuages et déployer mes ailes dans son soleil »

Rabindranath Tagore
 (Le jardinier d'amour: XXXI )


 

 

Meteo a Toulouse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Reproduction même partielle strictement interdite, sauf autorisation expresse. Protection des œuvres

 - loi du 3 juillet 1985 Droits d'auteur réservés

 


 

 
   
 

Photo Claude BRETIN vacance à TANARIVE

Photo de la semaine

 

 

************************

Photos de Claude BRETIN

************************

photo d'Isabelle Lévesque:

pour le blanc immaculé de l'hiver,
 
Perce-neige
une photo d'Isabelle LEVESQUE.

************************

 

Christian Saint-Paul devant la tombe

de MACHADO à Collioure.

************************

Christian Saint-Paul devant la tombe de

Georges PERROS et de Tania à Douarnenez

************************

Concarneau
photo d'Aurélie Saint-Paul

************************

 

  

******************************

Revue Diérèse et les éditions

des Deux-Siciles voir: 

http://diereseetlesdeuxsiciles.com

 

******************************

 Catalogue des ouvrages de : www.editionsorizons.com

******************************

******************************

******************************

La compagnie Fées et Gestes présente

******************************

PARIS
Les éditions CARACTERES 
 http://www.editions-caracteres.fr/
 
œuvrent pour la poésie.

******************************

Les éditions du Contentieux
catalogue

******************************

Une nouvelle chronique des deux rives par A. KAOUAH

voir rubrique "Chroniques"

 

***********************

***********************