Reproduction même partielle strictement interdite, sauf autorisation expresse. Protection des œuvres - loi du 3 juillet 1985 Droits d'auteur réservés

 
 

« Les poètes » émission radiophonique sur la poésie dans le monde sur Radio Occitania 98,3 MHZ le jeudi de 20 h à 21 h,

diffusée de façon pérenne par http://les-poetes.fr 

animée par Christian Saint-Paul avec Claude Bretin à la technique et webmestre.

La poésie a été florissante à Toulouse cité de la plus ancienne Académie d’Europe : l’Académie des Jeux Floraux.

La vie littéraire et poétique était vivace parce qu’elle procurait du plaisir à la population de notre Languedoc, à ce Sud prestigieux qui a érigé le plaisir de l’esprit en civilisation et en éthique. C’est ainsi que le plaisir intellectuel s’est confondu avec le devoir. Après l’écrasement de cette civilisation, l’hégémonie monarchiste et ensuite le jacobinisme républicain ont imposé avec force mais succès une langue et surtout une culture unifiée. Au XXème siècle, l’embrasement poétique a de nouveau illuminé la ville et l’Occitanie. Après la deuxième guerre mondiale, le monde immense se laissait découvrir. Les poètes pouvaient se rapprocher car ils en avaient désormais les moyens matériels accessibles.

 

 
TOULOUSE
est la capitale de
l'OCCITANIE
(voir décret

********************************

 

A RETENIR

**********************************************************

****************Haut de Page**************** 

Toiles bretagnes  

de Christian Saint-Paul, 

préface d'Alem Surre-Garcia

133 pages, 12€

va paraître début septembre 2017

 aux éditions de Quimper  monde en poésie

Voir : https://abp.bzh/toiles-bretagnes-christian-saint-paul-42920

et commande sur le blog de l'éditeur:

 https://mondeenpoesieeditions.blogspot.fr/2017/08/toiles-bretagnes-christian-saint-paul.html

****************Haut de Page**************** 

TOULOUSE

XIIe salon du livre 

des Gourmets de Lettres

 placé sous l'égide de l'Académie des Jeux floraux

 les 27-28 et 29 octobre 2017.

Voir le programme

****************Haut de Page**************** 

TOULOUSE

 
 
N° 18     20 septembre 2017

La Lettre de l'Académie des Jeux floraux

 

Les Jeux floraux ont été institués en 1323, à Toulouse, par sept troubadours pour maintenir le lyrisme courtois.

La "Compagnie du Gai Savoir", ainsi créée, fut dotée du statut d'Académie en 1694 par Louis XIV. Héritière d'une tradition d'excellence depuis près de sept siècles, elle entend promouvoir la poésie sous toutes ses formes et, d'une manière générale, la littérature. Chaque 3 MAI, elle remet depuis 1324, des "Fleurs" aux lauréats des différents concours qu'elle organise.

Considérée comme la plus ancienne société savante d'Europe, l'Académie des Jeux floraux fut reconnue d'utilité publique depuis 1923.

Elle est aujourd'hui hébergée dans l'hôtel d'Assézat.


 
 

CONFERENCE D'ASSEZAT
 

17h30 - salle Clémence-Isaure

JEUDI 12 OCTOBRE 2017

Madame Marie-Pierre Rey
 

Professeur des Universités

Université Paris I-Panthéon-Sorbonne

Titulaire de la chaire d’histoire de la Russie et de l’Union soviétique

La Russie face à l'Europe, d'Yvan le Terrible à Vladimir Poutine
 

 

Entrée libre

Programme des conférences 2017-2018 : cliquer ici

 


 
 

COLLOQUE

Dans le cadre du Salon du livre des Gourmets de Lettres, placé sous l'égide de l'Académie des Jeux floraux, celle-ci organise un colloque inaugural.

Vendredi 27 octobre 2017

17 heures

Les poètes de la Belle Epoque : une avant-garde ?

A l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance, il y sera rendu un hommage à Paul-Jean Toulet.

Les interventions, cliquer ici


 
 

POP IN THE CITY

Le samedi 1er juillet 2017, 238 jeunes femmes sont venues à l'Académie des Jeux floraux dans le cadre d'un rallye féminin : "Pop in the city".

Lire ici


Journées européennes du Patrimoines

Les 16 et 17 septembre 2017, pour la première fois, l'Académie des Jeux floraux et les sociétés savantes de Toulouse ont participé aux Journées du Patrimoine.

Elles ont accueilli environ 350 personnes à l'Hôtel d'Assézat pour leur présenter les salles et salons, leurs activités et collections.


Dons et legs

L’Académie des Jeux floraux, organisme d’intérêt général à caractère culturel, est une association reconnue d’utilité publique.


À ce titre, elle peut recevoir des dons assortis d’avantages fiscaux. Chaque versement fera l’objet d’un reçu fiscal permettant un crédit d’impôt de 66 % du montant de la somme reçue pour l’impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de son revenu imposable), et de 75 % de cette dernière pour l’impôt sur la fortune.


L’Académie est aussi habilitée à recevoir des legs, donations et assurances-vie.


 

Académie des Jeux floraux
Hôtel d'Assézat - Palais des Académies
Rue de Metz
31000 TOULOUSE

Tel : 05 61 21 22 85
Courriel : jeux.floraux@free.fr

Site : jeuxfloraux.fr

 
 

Mentions légales

Académie des Jeux floraux
0561212285

jeux.floraux@free.fr
site : jeuxfloraux.fr


 

****************Haut de Page**************** 

Jéricho 
 Poèmes de Didier Bazile 
à L'Harmattan,
 préface de Claude Barrère
Voir doc
Ce livre fera l'objet d'une prochaine émission

****************Haut de Page**************** 

TARN  Rabastens

Dans le cadre de l'exposition "Philippe Vercellotti - Peintures"

 présentée par le Musée du Pays rabastinois, 

Nous vous invitons avec Yves Le Pestipon 

à assister à une conférence déambulatoire,

 commentatoire et sans doute explicatoire 

le dimanche 24 septembre à 15 h au Musée

Diverses conjecthèses et hypotures seront abordées.

Musée du Pays rabastinois, 2 rue Amédée Clausade, 

81800 Rabastens. 05 63 40 65 65 

****************Haut de Page**************** 

 La Scène Poétique
 
cycle de poésie parlée
 
mercredi 11 octobre 2017


Salle Kantor de l’ENS Lyon
15 parvis Descartes, sur l’avenue Jean Jaures (en face du 249)
métro Debourg
18h30

Frank Smith & Claude Yvroud
 

Frank Smith est écrivain/poète et réalisateur/vidéaste. Il est représenté par la Galerie Analix Forever (Genève).

Il a publié une douzaine de livres parmi lesquels Guantanamo (Seuil, Paris, 2010, et Les Figues Press, Los Angeles, 2014) — sacré meilleur livre de poésie de l'année par The Huffington Post aux États-Unis. Dernière parution : Choeurs politiques, Poème dramatique pour voix, Éditions de l’Attente, août 2017.

Il réalise également des « films-poésies », qui ont fait l’objet d’une rétrospective au Centre Pompidou en 2016. Dernière réalisation : Le Film de l’impossible, présenté au Centre Pompidou (Hors Pistes Production) en septembre 2017.

Il est aussi éditeur, co-directeur de la collection de livres/CDs d'artistes « ZagZig » qu'il a fondée aux éditions Dis Voir, et dirige avec Antoine Dufeu la revue critique et clinique de poésie, RIP.

http://www.franksmith.fr/

Liste des parutions
 

  • Le Film de l’impossible, Plaine page, septembre 2017
  • Choeurs politiques, L'Attente, août 2017
  • Le Film des visages, Plaine page, 2016
  • Fonctions Bartleby, Bref traité d'investigations poétiques, Le Feu Sacré, 2015
  • Résolution des faits, Fidel Athelme X, sept. 2015
  • Katrina, L'Attente, 2015
  • Surplis, Argol, 2015
  • Guantanamo (translation by Vanessa Place, introduction by Mark Sanders, praise by Avital Ronell), Les Figues Press, Los Angeles, 2014
  • Le Film des questions, Plaine page, 2014
  • Isle de Jean Charles, livre d'artiste en collaboration avec Dominique De Beir, Editions Virgile Legrand, 2014
  • Eureka, Dasein, 2014
  • Gaza, d'ici-là, Al Dante, 2013
  • États de faits (Libye), L'Attente, 2013
  • Guantanamo, Seuil, Coll. « Fiction & Cie », 2010
  • Dans Los Angeles, Le Bleu du ciel, 2009
  • Le cas de le dire, Créaphis, 2007
  • Je pense à toi, Des cygnes, 2004
  • Poé/tri, 40 voix de poésie contemporaine, Autrement, 2001
  • Zigzag Poésie, Formes et mouvements : l'effervescence, Autrement, 2001
     
 •   Pas, photographies d’Anne-Marie Filaire, Créaphis, 1998


*

« Un cheminement fait de précisions précieuses et non dénuées d’humour. Ceci pourrait caractériser le travail d’écriture écrite et d’écriture filmique et plasticienne de Claude Yvroud. Il se tient au plus près du réel ou d’un certain réel, les matériaux du précédant étant là recyclés et de belle façon. Un réel « refait » qui ne s’en laisse pas compter, au détail près, au sourire près pourrait-on dire. Autrement dit une prose où le textuel est occupé, disons, sur un pied d’égalité par le vivant comme par l’inerte. L’un ou l’autre incarnés par divers personnages ou voix, chacun parlant, dès lors auto-authentifié par cette parole. Ce qui peuple donc divers mondes plus ou moins parallèles et pas tant que ça après tout, divers mythes plus ou moins connus qu’il s’agit avant tout de dégommer. Les victimes potentielles tapissent le fond de l’affaire et servent d’humus à la prochaine génération. On l’aura compris, êtres, matériaux et sensations s’organisent là en un ordre tout çà fait singulier et personnel.» (ED)

Plastivain et Ecrivaste et l'inverse « pour selon », mes activités diverses me conduisent à l’écriture, lieu d’habitation comme un autre, lieu de fabrication et de trituration de la matière du monde. Ou pour être plus précis, à inventer l’écriture dont j’ai besoin, à mesure et à la mesure du jeu qui est en jeu. Travaux plastiques ou travaux écrits. Une sorte de marque de fabrique, comme le disait E.D., serait ce retour régulier à la perte d'échelle, aux interrogations (bien involontaires) quant à l'espèce, laquelle ? Tantôt nous sommes hommes, animaux, bactéries, objets, régulièrement notre taille est mise en doute, en déroute, tout cela peut fluctuer au cours d'un texte, ou de l'installation d'un objet plastique, comme au cours d'une existence, et côtoyer l'Histoire, voire s'y singulariser.

Depuis quelques temps, en ces temps de Merveilleux ou le moindre geste présidentiel a valeur de conte de fée, je poursuis une collecte tranquille et éphémère (en quelque sorte là aussi, mon fond de commerce mais cette fois-ci sonore), des tocs langagiers contemporains ; ce contemporain ne dépassant pas les cinq ans de vie, parfois moins, langage qui fait de la vie un pseudo langage professionnel aux couleurs du laisser-aller journalistique, pour ne pas dire autre chose. Existence d'un faux objet qui élude tout un tas de situations comme : « voilà !... », là où il faudrait de la pensée et surtout, à cet endroit précis, se faisant complice du contexte majico-capitalistico-esclavagiste esquissé plus haut.

Nous aurons donc ce soir: Pertinent Pérenne (vidéo de 2'59) ainsi qu'un conte (8'25) Le système Magaztacron ou, histoire de Marcel. Et certainement d'autres chose qui ne feront que confirmer, « qu'y a pas de soucis », « que ça fait bouger les lignes », « qu'on marche sur la tête ».

http://yvroud.blogspot.com/
http://www.et-alors.org/dossier-les-Artistes/Yvroud-2016.html


Dernières publications :
    • GIFT aux éditions Propos2
    • Départs de feux aux Editions Propos2


 
La Scène Poétique est un cycle de poésie parlée
 réalisé par Patrick Dubost
 en collaboration avec
le Centre d’Études et de Recherches Comparées sur la Création
 dirigé par Eric Dayre
 et les Affaires Culturelles de l’ENS
 
http://www.ens-lyon.eu/culture

 

Pour en savoir plus sur la Scène Poétique (son historique)
 http://patrick.dubost.free.fr/la_scene_poetique.html
 

****************Haut de Page**************** 

 

 Poème de la semaine sur Agence Bretagne Presse

 
Nous accueillons, toujours avec bonheur, cette semaine
 Jacqueline Saint-Jean.

 
Yves Le Pestipon nous communique :
 
Je vais proposer encore, à la librairie Ombres Blanches,  des "Classiques au détail", selon les mêmes modalités que les années passées.
 
Je commenterai un texte littéraire français, "classique", à partir de 17 h 30, et jusque vers dix-neuf heures, un lundi chaque mois.
 
Le lundi, 18 septembre, "Un animal dans la lune", de La Fontaine
 
Le lundi 16 octobre, une page de "Point de lendemain" de Vivant Denon
 
Le lundi 6 novembre, une page de "Gargantua" de Rabelais
 
Le lundi 4 décembre, une page de "René", de Chateaubriand.
 
 

Rencontre proposée par Yves Le Pestipon

« Classiques au détail », lundi 18 septembre, 17h30

La Fontaine, « Un animal dans la lune », Fables, VII,

« Les fables ne sont pas ce qu’elles semblent être ». Voilà un récit philosophique, astronomique, comique, de grande portée, que nous allons tenter de lire en détail pour y trouver la petite bête et le plaisir pensif. Il n’est pas sans rapport avec Les Animaux malades de la Peste, texte placé au tout début du livre qu’il clôt : avec les phénomènes physiques, les rois peuvent faire de la religion meurtrière ou du savoir libérateur. Certains font tuer un âne pour « expier les crimes de la terre » quand d’autres suggèrent au peuple la joie de connaître le réel. Puissions-nous avoir de bons princes, qui soient physiciens, donc prêts à rire ! Tel est le vœu de La Fontaine.  

La Fontaine, Fables, GF

Patrick Dandrey, La Fontaine ou les métamorphoses d’Orphée,

Yves Le Pestipon, Je plie et ne romps pas, PURH.

Yves Le Pestipon
 

****************Haut de Page**************** 

Toulouse
Journées Culturelles Franco Algériennes
voir doc

 


 

****************Haut de Page**************** 



 
 



GRAND PRIX DE POÉSIE

Joseph DELTEIL

décerné par la Revue Souffles

date limite d’envoi des manuscrits: 31 décembre 2017

 

Vous écrivez, vous souhaitez être édité,

Osez concourir !

Ce prix est destiné à couronner un manuscrit (poèmes ou prose poétique) dont la sensibilité et l’écriture poétique suscitent une émotion esthétique profonde et durable.

40 pages maximum / format A4

L’œuvre primée, sera éditée et le lauréat en recevra 100 exemplaires (valeur 1000 euros).

Droits à concours : 30 euros.



© Bob Ter Schiphorst. Joseph DELTEIL à La Tuilerie de Massane (près de Montpellier)


REGLEMENT DU PRIX

Article 1

Le manuscrit présenté devra être inédit, non primé par ailleurs, dactylographié, correctement relié, non signé et ne comportant aucune mention particulière.    

Article 2

Le manuscrit sera envoyé par courriel en pièce jointe à l’adresse électronique suivante : 

prixlitteraires@revuesouffles.fr

L’auteur indiquera en ‘ Objet ‘ de son courriel, son nom suivi du titre de l’œuvre.

Article 3

Concomitamment, et ce afin que la candidature soit prise en compte, l’auteur devra:

1 – Adresser le manuscrit en 5 exemplaires, en courrier « lettre » non recommandé à :

Monsieur le Président du Jury

Grand Prix de Poésie Joseph Delteil

Revue Souffles

45 rue Léon Blum – 34660 Cournonterral

2 – Y joindre une enveloppe cachetée sur laquelle il inscrira le titre de l’œuvre présentée

3 -  Insérer à l’intérieur de cette enveloppe cachetée, une seconde enveloppe non cachetée (timbrée au tarif  « lettre », sur laquelle seront inscrits le nom et l’adresse du candidat) et accompagnée d’une notice biobibliographie succincte sur le candidat avec ses coordonnées (numéro de téléphone, adresse électronique et postale)

4 – Y joindre un chèque bancaire correspondant au montant de 30 euros à l’ordre  de : 

Revue Souffles – Les Ecrivains Méditerranéens

Article 4

Le manuscrit ne sera pas retourné et sera détruit.

Article 5

Les manuscrits des lauréats et des finalistes ayant obtenu des mentions de prix pourront faire l’objet de lectures publiques ou de parution (sélection d’extraits).

Article 6

Le palmarès sera  personnellement adressé aux candidats en vue de la remise du prix qui aura lieu à Montpellier (date à préciser par invitation). Le lauréat et les finalistes ayant reçu une mention de prix s’engagent à être présents ou à se faire représenter lors de la remise du prix et de ses mentions.

Article 7

Le lauréat du Grand Prix de Poésie Joseph Delteil ne pourra concourir une deuxième fois.

Article 8

Les candidatures  non conformes au présent règlement seront écartées. Les décisions du jury sont sans appel. Les membres du jury s’interdisent de concourir.

Pour tout renseignement complémentaire au sujet du Grand Prix de Poésie Joseph Delteil s’adresser à

 

prixlitteraires@revuesouffles.fr ou  au 04 67 85 09 02

 

Toute candidature ne respectant pas la totalité des consignes du règlement ci-dessus, sera refusée.



Qui êtes-vous Joseph Delteil ?

Pour plus d'information sur Joseph Delteil cliquez sur le lien ci-dessous
http://www.revuesouffles.fr/prix-litteraires/
 


Website
Website
Email
Email
Twitter
Twitter
Copyright © 2017 REVUE SOUFFLES / LES ECRIVAINS MEDITERRANEENS, All rights reserved.
Créée a Montpellier en 1942, la revue Souffles, est I'une des plus anciennes revues francaises de poésie et la plus ancienne du Languedoc.

Our mailing address is:
 
REVUE SOUFFLES / LES ECRIVAINS MEDITERRANEENS
113 av. Vauban, nº 46
Frontignan 34110
France


 

 

****************Haut de Page**************** 

 "Molière à Toulouse",
voir doc

 

****************Haut de Page**************** 

le programme n°6 de

 la Maison des Littératures 
de Nîmes (30)
voir doc

****************Haut de Page**************** 

Movimiento Poetas del mundo

****************Haut de Page**************** 

 "Vous prendrez bien un poème ?". 
Courrier des lecteurs. 
Numéro spécial 73.
voir doc
     
 "Poèmes du mois" de Michel Baglin.
voir doc

****************Haut de Page**************** 

Voir la version en ligne 05-09-2017
 


Une hyène rencontre les défunts qui errent dans ses limbes, avant de parachever leur disparition…
 


Dans une autre vie, j'étais un serpent nu, une chose sans corps, une vie sans armure…
 
 
La Veillée de l'hyène  






La Veillée de l'hyène

de Maëlle Levacher

va paraître dans la collection
"POÉSIE CONTEMPORAINE"




EN SOUSCRIPTION
JUSQU'À SA SORTIE (novembre 2017)


au prix public de 12€ port compris

 

 

Ce recueil présente, en une succession de tableaux dialogués, la rencontre d’une hyène avec les défunts qui errent dans ses limbes avant qu’elle en parachève la disparition. Quidams, figures allégoriques ou mythologiques sont ainsi confrontés au cynisme radical de l’animal fatal. Il arrive cependant que le rire de l’hyène s’éteigne et qu’elle demeure interdite… Les choses de la vie et de la mort ne lui sont pas toujours plus intelligibles qu’à nous. La poésie, mise en tension avec une lucidité crue, joue avec la philosophie, et propose à notre angoisse d’êtres provisoires des images équivoques.
 


 
 

 

Maëlle Levacher et la bonne maison Cardère

vous souhaitent une agréable journée.

 
 

 

****************Haut de Page**************** 

Anne Slacik 

expose à Montpellier :
Petits Poèmes Abstraits ( à Paul Valéry) 
à la galerie Samira Cambié à Montpellier 
 du 8 septembre au 8 octobre 2017.
voir communiqué de presse

www.anneslacik.com

****************Haut de Page**************** 

 
 
La revue "Europe", fondée en 1923 par Romain Rolland est menacée de disparaître. (Elle vient de faire paraître son numéro 1060) Elle fut un temps dirigée par le poète Charles Dobzynski avec lequel nous avions eu le plaisir de réaliser quelques émissions de radio.
Le Conseil Régional d'Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse, ayant décidé de ne plus l'aider financièrement (comme tout ce qui touche à la littérature et aux arts vivants).
N'hésitez donc pas à vous abonner, c'est la seule façon pour que la revue Europe puisse continuer à vivre.
 
ALERTE  
Un dispositif d’aide aux revues avait été mis en place par la Région Île-de-France il y a une dizaine d’années. Ce dispositif vient d’être brutalement supprimé par Mme Valérie Pécresse, nouvelle présidente du Conseil régional. C’est un coup extrêmement violent porté à la revue Europe. Cette décision funeste a été prise en toute connaissance de ses conséquences. Elle menace aujourd’hui la continuité même d’une grande revue littéraire qui jouit d’une réputation internationale et qui a marqué l’aventure intellectuelle de notre pays depuis bientôt un siècle. C’est une atteinte grave à la liberté de création et de réflexion dont une revue comme Europe est un vecteur essentiel et un foyer permanent.
Nous lançons aujourd’hui un appel urgent aux amis et lecteurs de la revue en les invitant à nous apporter leur soutien. Même modeste, leur aide sera décisive et vitale.
Au demeurant, ce qui se joue ici relève peut-être aussi d’un enjeu de civilisation. Bien que nous soyons entrés dans un temps où les médias n’accordent plus au travail des revues qu’un intérêt parcimonieux, rien n’indique à nos yeux que dans un contexte nouveau, marqué à la fois par des mutations technologiques, économiques et culturelles, l’objet revue puisse être intrinsèquement frappé d’obsolescence. En fonction de l’angle de vue selon lequel on le considère, cet objet semble occuper tour à tour une position périphérique et centrale. Mais d’une certaine façon, il en est ainsi pour toute œuvre de l’esprit. Ce qui apparaît rétrospectivement comme essentiel est souvent passé inaperçu au moment de son émergence, ou a été perçu comme excentré ou marginal par nombre de contemporains. Cela semble d’autant plus vrai dans une époque caractérisée par une hypertrophie du présent de la consommation qui tend à enserrer l’existence humaine dans un régime de temporalité semblable à une succession de clips éphémères. L’emprise technologique et financière, dont la temporalité propre n’admet que la vitesse, la contraction des délais ou le retour rapide sur investissement, a profondément altéré le temps humain tel que nous l’avons connu jusqu’à une époque récente. Or une revue comme Europe entretient nécessairement une relation affective et mentale avec la longue durée. Son rythme propre ne peut que l’incliner à défaire les liens de servitude avec le concept d’actualité, quand celui-ci s’avère incapable de lier le temps au temps et se soumet aux valeurs conventionnelles d’une époque ou d’un milieu. À tout le moins le concept d’actualité ne peut-il être admis comme envahissante injonction, car ce qui fait l’âme d’une revue est aussi élan au-delà de soi comme au-delà d’une actualité qui serait oublieuse de la notion de présence. « Présence signifie attention, unique voie pour réaliser et se réaliser », écrivait Cristina Campo.
Espace de réflexion, de création et de débat, espace de découverte et de redécouverte, Europe doit poursuivre son chemin. Jusqu’ici, elle l’a poursuivi dans des conditions si frugales que ses lendemains auraient déjà été compromis sans une ardente volonté de garder le cœur à l’ouvrage, sans l’enthousiasme qui adoucit l’austérité matérielle, et sans le soutien fidèle de ses lecteurs. Car ce qui fait l’identité d’une revue, ce n’est peut-être pas seulement son équipe, son histoire, ses orientations, sa teneur. Ce sont aussi ses lecteurs. Face au désengagement total de la Région Île-de-France, eux seuls peuvent aujourd’hui aider la revue en lui apportant leur soutien — par un don ou en souscrivant un abonnement —, eux seuls sont les garants de son indépendance et de sa liberté, et grande est leur place dans nos pensées et nos remerciements.
EUROPE
"--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je souscris un abonnement d’un an à Europe (75 €, chèque à l’ordre d’Europe)
Nom et prénom………………………………………………………………………………………………….
Adresse………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………
À retourner à : Revue Europe, 4 rue Marie-Rose 75014 Paris
Il est également possible de s’abonner sur notre site www.europe-revue.net
 

****************Haut de Page**************** 

 

Les vestiges du Château Gaillard

cher à Isabelle Lévesque

 

****************Haut de Page**************** 

 



  Photo de la semaine

Simone

 Alié-Daram

 

 

 

Louis VIEL  

 

 

Philippe Dazet-Brun

 

 

 

Alem Surre-Garcia

 


 

Christian Saint-Paul à Totana en Andalousie, 
un des lieux "d'Indalo" paru à Encres Vives
Ecouter l'émission du

septembre 2016:

 


 

 

Photo Claude BRETIN vacance à TANARIVE

 

   
   Georges Andriamanantena

alias Rado

Photo Claude BRETIN vacance à TANARIVE

 

 

 

 

Photos de Claude BRETIN

photo d'Isabelle Lévesque:

pour le blanc immaculé de l'hiver,
 
 
Perce-neige
une photo d'Isabelle LEVESQUE.

************************

Christian Saint-Paul devant la tombe

de MACHADO à Collioure.

************************

 

le dimanche 10 octobre 2015

remise du Grand Prix de Poésie des Gourmets des Lettres 

sous l'égide de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse.

Le lauréat Christian Saint-Paul reçoit de Francis Grass, 

maire-adjoint à la Culture de la Ville de Toulouse 

le diplôme et la médaille de la Ville de Toulouse

pour son recueil INDALO qui est un regard 

sur les terres andalouses de la province d'Alméria. 

************************

Christian Saint-Paul devant la tombe de Georges PERROS et de Tania à Douarnenez

Concarneau photo

Aurélie Saint-Paul

************************

   

Conception du site     Claude BRETIN

claude@les-poetes.fr

Fax 09 72 40 51 49


Mes réalisations Vitrail au plomb

 ou TIFFANY

Photos de Claude BRETIN

 

Photos de Claude BRETIN

Le retour du Printemps ma collection d'iris

Revue Diérèse et les éditions

des Deux-Siciles voir: 

http://diereseetlesdeuxsiciles.com

 

 Catalogue des ouvrages de : www.editionsorizons.com


 

La compagnie Fées et Gestes présente

 

PARIS
Les éditions CARACTERES 
œuvrent pour la poésie.

******************************

Les éditions du Contentieux

******************************

Une nouvelle chronique des deux rives par A. KAOUAH

voir rubrique "Chroniques"

 

***********************