RETOUR

Emission disponible auprès de Claude@lespoetes.fr

21/12/2006

 

 

Emission entièrement consacrée à Olivier LAMARQUE qui vient de publier aux

éditions OC/passatges

 

L'amor es un orquèstra blanc que ne somian los gosses avec une version

française de Xavier Bach

Lire la suite ...

 

 

14/12/2006

 

Présentation du recueil d’Olivier LAMARQUE  « L’amor es un orquèstra blanc que ne somian los gosses » (l’amour est un orchestre blanc et les chiens en rêvent) paru aux éditions OC/passatges.

Lecture de la traduction française de deux poèmes et annonce de la venue la semaine prochaine de l’auteur pour l’émission « Les poètes ».

 

Emission consacrée ensuite à Leny ESCUDERO, deuxième partie.

Commentaires par Jacques MIQUEL et diffusion à l’antenne des chansons :

 

Je t’attends à Charonne    Sacco et l’autre   Le siècle des réfugiés    Pour une amourette (version manouche)

 

 

 

 

 

 

 

07/12/2006

 

 

Recommandations de lecture dont la revue de poésie Nouveaux délits n° 22 et le livre de Dominique Fourcade

« en laisse » P.O.L. éditeur

EN LAISSE

ces quelques mots sont liés à la photographie d’une scène désormais inscrite au répertoire de notre temps, scène d’une criminalité destinale, où une soldate américaine tient en laisse un prisonnier irakien couché nu, sur le flanc, à même le sol

avec un détachement qui ajoute à la perpétration

et ni la stupeur, ni la répulsion ni l’attirance

 qu’on éprouve

ni les syllabes ne savent où aller

des trois c’est lui l’humain je suis la laisse

-elle est absolument sans style, une non-humaine ?

 Emission consacrée ensuite à Lenny ESCUDERO ayant pour titre Lenny Escudero inconnu réalisée par Jacques MIQUEL auteur de la discographie de Jacques Brel et Léo Ferré.

En 1962 un inconnu âgé d’une trentaine d’années fait irruption dans le paysage de la chanson française alors submergé par la vague yéyé, en interprétant 2 titres allant à contre-courant de la mode, 2 chansons aux tonalités romantiques-      Ballade à Sylvie et Pour une amourette – dont le succès est fulgurant, la seconde restant dans la mémoire collective. Quelques succès de la même veine suivent, puis le chanteur disparaît des programmes radios, tout en poursuivant sa carrière de façon plus discrète, au travers de circuits plus confidentiels.

Evocation de la vie de Lenny ESCUDERO né à Espinal en Navarre le 5 novembre 1932, fils de réfugiés républicains espagnols, ayant grandi à Paris et à Belleville et ayant exercé plusieurs métiers dont celui de carreleur.

Prix de l’Académie Charles Cros en 1971.

Audition commentée de :

 El paso del Ebro ; Vivre pour des idées ; A la primavera ; Le voyage.

Suite de l’émission la semaine prochaine.

 

 

31/11/2006

 

Emission entièrement consacrée à l’invitéGilles LADES écrivain, poète, prix Antonin Artaud 1994, qui a fait paraître aux éditions Encres Vives, 2 allée des Allobroges 31770 COLOMIERS 6,10 € « Front de taille » ; ces notes, notules, aphorismes, images, observations, possibles débuts de poèmes, ont été repris dans cette publication dans l’ordre de leur écriture et choisis dans un ensemble correspondant aux années 1985-2000. « Front de taille », à l’image de ce combat qui fait du poète un autre mineur affronté à tous les horizons et à toutes les prisons.

Entretien avec Christian Saint-Paul sur la posture de Gilles LADES en ce qui a trait à la création littéraire

 

 

23/112006

 

Annonce de la parution de la revue « Multiples » n° 69.

 

Emission dédiée à Teresa GARCIA disparue à l’âge de 91 ans et qui était née à Almegija en Espagne dans La Alpujarra prés de Grenade. Evocation de cette région et de son histoire.

Audition d’un poème chanté de Saint-Jean de la Croix : Noche oscura.

 

Audition du poème radiophonique de Christian SAINT-PAUL « el barranco de la sangre » consacré à La Alpujarra et à l’histoire de Teresa GARCIA.

 

 

 

 

 

16/11/2006

 

Annonce de la parution du numéro 20 de la revue NOUVEAUX DELITS Revue de poésie vive et dérivés

à commander à Cathy Garcia 46260 Laramière.

Signalement d’un article de Jean-Claude PINSON « penser en poète » paru dans le journal « Le Monde » du vendredi 23 novembre 2006 : « si donc la poésie est toujours un phénomène futur, ce n’est pas parce qu’elle serait capable de se glisser parmi les arts du spectacle, c’est parce qu’elle est aussi bien philosophie que musique. »

Emission ensuite entièrement consacrée à l’invité : Michel BAGLIN écrivain, (poète romancier essayiste) qui vient de faire paraître aux éditions Privat « Les Chants du regard » un album de photographies de Jean Dieuzaide et de textes poétiques de Michel Baglin (en vente en librairie au prix de 25 euros.)

 Les Chants du regard » est le fruit d’une rencontre : celle d’un poète et d’un photographe. Il y a quelques années, Jean Dieuzaide, qu’on ne présente plus, avait ouvert ses archives à Michel Baglin, romancier et poète. Celui-ci avait choisi 40 photos, comme autant de coups de cœur, et avait écrit quarante textes, des proses poétiques essentiellement, sur les images qu’il avait choisies. « Les Chants du regard » est né de ce dialogue. On y retrouve les superbes photographies en noir et blanc de Dieuzaide, certaines très connues, d’autres pas, et des textes qui descendent en elles comme on descend dans un paysage. Lumières et mots se répondent, tout en empathie, pour mettre en lumière des visages, ceux des humbles le plus souvent, des natures mortes, des objets chargés d’émotion.

Lecture des poèmes de l’album par Michel BAGLIN.

 

 

 

09/11/2006

 

Emission entièrement consacrée à Jean-Joseph RABEARIVELO  (1901-1937)

Ecrivain malgache le plus célèbre est considéré comme le maître de la littérature francophone de Madagascar.

En 1937 le suicide conclut son combat avec la misère, ses illusions et la mort de sa fille.

Il n’a jamais su résoudre son profond malaise culturel, le sentiment d’un exil intérieur.

La France lui refusera tout.

Lecture de poèmes extraits de  « Traduit de la nuit » et de « Presque Songes » écrit dans les deux langues : malgache et française.

 

 

 

02/11/2006

 

Annonce des publications reçues, en particulier les derniers numéros de la revue Encres Vives (2 allée des Allobroges 31770 Colomiers) dont un est consacré à Henri Heurtebise poète et animateur de la revue de poésie Multiples et un autre à Christian Saint-Paul qui publie là un de ses recueils : « L’enrôleuse ». Rapide critique du livre de Franck Venaille : « Algéria » qui prolonge ses recueils des années 70 « La guerre d’Algérie » « Caballero Hôtel » « Jack-to-Jack ». Lecture d’un poème sur la Toussaint de Maurice Chappaz.   Emission ensuite centrée sur le poète albanais DIN MEHMETI qui est né et vit au Kosovo. Il a connu les épreuves de la guerre et a dû son salut face aux soldats serbes qui allaient l’abattre, au réflexe de leur tendre un exemplaire de ses œuvres poétiques traduites en serbe. Lecture des poèmes de Din Mehmeti extraits de son recueil « Il est temps » et qui témoignent de son tenace optimisme : la vie en dépit de tout.   Le front des nouveaux anges   On ne sait plus là-bas qui meurt qui naît   Mais une chose est claire : le ciel rumine ses étoiles   Là-bas chaque nuit Le drame de Macbeth se rejoue

et les traîtres sont applaudis               Din Mehmeti

 

 

 

 

26/10/2006

 

Annonce de la parution aux éditions jeanmichelplace/poésie de l’essai d’Alain Jouffroy sur Stanislas Rodanski « une folie volontaire ». Né à Lyon en 1927, membre « somnambule » du groupe surréaliste dans la fin des années quarante, il en est expulsé avec quelques uns dont Alain Jouffroy. Les conséquences en ont été catastrophiques. Rodanski, de son vrai nom Bernard Glücksmann (qui fut adolescent interné dans un camp de concentration nazi), dérive et perd tout statut social. Des démêlés avec la police et la justice se soldent par un internement psychiatrique qui dura 27 ans. Il meurt en 1981 à l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu à Lyon.   Emission ensuite consacrée à l’invité : Michel COSEM. Rappel de la longue carrière littéraire de cet écrivain qui débute à Toulouse en 1960 par la création de la revue « Encres Vives » qui depuis n’a cessé de paraître. Tous les grands noms de la poésie contemporaine ont défilé au cours de ces 46 ans et cela continue. Evocation de l’imprégnation occitane de l’œuvre de Michel Cosem qui vient de faire paraître un ouvrage sur les troubadours. Evocation aussi de son écriture de contemplation sereine en harmonie avec les paysages traversés par cet infatigable voyageur, mais qui n’élude pas le tragique de l’existence. Lecture de ses poèmes par l’auteur, en particulier extraits de « Profil d’Akrotiri » (Santorin île grecque) paru dans la collection Lieu  à Encres Vives et « Gorgées de braises » recueil publié aux éditions Sac à mots.  

Commande possible à Michel Cosem 2 allée des Allobroges 31770 Colomiers.  

 

RETOUR