RETOUR

Emission disponible auprès de Claude@lespoetes.fr

 

20/12/2007

 

Christian Saint-Paul reçoit Margo OHAYON qui vit et écrit dans le Lot aux environs de Figeac.

Elle a publié aux éditions Encres Vives : Arc, Terre, Sillons,  et une anthologie : Lieu : Maghreb.

Et chez d’autres éditeurs : Textes d’hiver (Le nœud des miroirs) Aigrettes (Babel éditeur) Lettres à G. (Noir et Blanc).

Elle vient ce soir nous entretenir des 5 recueils qu’elle a publiés à Encres Vives et qui constituent un tout sous le titre « Les Signes ». Ces recueils qui jalonnent un véritable parcours initiatique, sont nés des voyages effectués par Margo entre son domicile et son lieu de travail. Margo travaillant la nuit, ces passages sont des jeux incessants d’ombre et de lumière. Chaque recueil révèle ce que la fréquence de ces passages, décrits d’abord avec minutie (panneaux routiers, configuration précise de la route) apporte de transformation à l’auteur. L’interprétation des paysages se confond avec la quête d’écriture et partant spirituelle.

Margo OHAYON réussit dans cet exercice de langage une métamorphose personnelle.

Margo Ohayon lit de larges extraits des 5 recueils « Les Signes » disponibles aux éditions Encres vives 2 allée des Allobroges 31770 Colomiers 6,10 € le recueil.

 

 

 

 

 

20/12/2007

 

Pour les cadeaux de fin d’année Christian Saint-Paul rappelle qu’il existe sur le site des annonces de parution qu’il recommande et en particulier ce soir le livre traduit et introduit par Pedro Heras « L’éclair sans cesse » de Miguel Hernàndez en édition bilingue espagnol français, le recueil de poèmes de Salah Al Hamdani « Bagdad à ciel ouvert » (écrits de forges poésie et id L’idée bleue) 125 pages 12€ ; la petite anthologie « Jean Malrieu » de Pierre Dhainaut aux éditions des Vanneaux 170 pages 17€.

Christian Saint-Paul reçoit ensuite   Nicole CASSARD et Roland BRINGAY auteurs de Thé brûlant à Montjoi préface de Renée Raffy maire de Montjoi. Une enquête policière en Tarn et Garonne Editions du réveil 202 pages 18€.

 Entretien sur la genèse de ce livre, sur Montjoi dans le Bas Quercy avec les auteurs. Lecture de quelques passages de ce roman policier qui a pour décor le village de Montjoi dans ce qu’il a de plus authentique et qui a su être préservé. Sa restauration est exceptionnelle. Audition d’une chanson de Rosina de Peira. Fin sur l’évocation du café « Florida » à Toulouse où se situe une scène de cette intrigue policière très bien menée. A lire pour le plaisir du suspense, de la saveur des personnages en harmonie avec ce lieu magnifique du Quercy où s’épanouit l’âme occitane.

 

Réveil du Tarn et Garonne

BP 609

82006 Montauban cedex

 

Tel : 05-63-20-65-69  Port : 06-48-44-82-82

 

Fax : 05-63-20-66-30

 

E-mail : lereveil82@wanadoo.fr

 

 

 

13/12/2007

 

Christian Saint-Paul reçoit le poète et critique Georges CATHALO auteur depuis 1979 de nombreux recueils de poésie, de critiques littéraires parues dans les meilleures revues de poésie, de poèmes pour enfants et tout récemment d’une anthologie de citations paradoxales « Absurdement vôtre » (Mango éd. 2006) et d’une compilation de perles autour du rugby « Brèves d’Ovalie » (Chiflet & Cie éd., 2007) en collaboration avec Laurent Galès et préfacé par Daniel Herrero. (128 pages 10€).

Mais l’activité primordiale de Cathalo est centrée sur la poésie et sur cette interrogation permanente de la vie par le langage.

Georges Cathalo lit presque intégralement son dernier recueil de poèmes « Quotidiennes pour dire » paru en 2007 aux éditions La Porte (20 pages  3€).

Entretien ensuite avec Saint-Paul à partir d’un extrait de « Vivre poème » d’Henri Meschonnic (éd ; Dumerchez). « Ecrire un poème c’est faire la vie ».

Lecture d’un long texte inédit de Cathalo sur le langage dans la tour de Babel et pour finir lecture de poèmes.

Les dernières parutions de Cathalo sont signalées sur le site à la rubrique « actualités » avec les modalités d’achat.

 

 

 

06/12/2007

 

Christian Saint-Paul reçoit Gilles LADES  poète, écrivain, professeur de lettres né en 1949 à Figeac.

Lauréat du prix de poésie Antonin Artaud en 1994, il est l’auteur de nombreux recueils de poèmes, de récits et d’une anthologie des Poètes du Quercy. Cette figure reconnue de la poésie d’expression française contemporaine, s’illustre également dans les revues de poésie qui publient ses critiques. Il connaît donc parfaitement la création actuelle.

Ce soir, parmi la vingtaine d’ouvrages publiés par Gilles LADES, c’est un recueil ancien paru en 1996 à La Bartavelle « le trait cassé » qui est retenu. Le restaurateur de tableaux, le préhistorien, ont une même manière de se pencher, l’un sur la toile, l’autre sur la gravure rupestre : ils cherchent à retrouver cette trace disparue qui joint une plénitude à un achèvement : le trait cassé.

 

De même le poète : lorsque son chant perd de sa rondeur, de son écho, il se courbe sur des indices, des vestiges ; il élève à lui la pierre, l’écorce, il éveille des voix, des visages, les oriente dans le dernier degré de la lumière, attentif à ranimer l’infime.

 

Lecture de poèmes extraits de ce recueil et entretien sur le contenu de cette œuvre et sur la poésie.

 

 

 

29/11/2007

 

En hommage à BARBARA disparue il y a 10 ans, audition de « Les enfants de novembre ».

Invitation des auditeurs à se rendre vendredi 30 novembre 2007 à La Cave Poésie à Toulouse au concert de TAXIM (voir sur le site dans « actualités ».

Christian Saint-Paul reçoit ensuite Progreso MARIN, écrivain, ancien professeur de français, né à Toulouse de parents exilés, réfugiés politiques espagnols.

Il a publié aux Nouvelles éditions Loubatières, en 2002 Dolorès, une vie pour la liberté, en hommage ardent à sa mère qui fût une syndicaliste de la Confederacion Nacional del Trabajo (CNT) et une mère et grand’mère aimante. Aux mêmes éditions il a publié en 2005 Exil (témoignages sur la guerre d’Espagne), et en 2006 en collaboration avec Violette Marcos, 1936 – luttes sociales dans le Midi  et a également participé à l’ouvrage Toulouse, patrimoine et art de vivre.

Entretien avec Christian Saint-Paul sur le franquisme, Progreso MARIN faisant valoir que FRANCO est le seul dictateur criminel de guerre qui n’ait jamais fait l’objet de la moindre procédure de condamnation.

Mais Progreso MARIN est avant tout un « poète » authentique habité de cette obsession de créer la vie par les mots. En 2005 il a fait paraître un recueil de poèmes aux éditions Noir et Blanc « Ecluse suivi de Buées » (85 p 11€).

Agencer/ Des mots  C’est produire/ De l’énergie annonce-t-il en conclusion d’un de ses textes. Et la poésie de Progreso MARIN en produit de l’énergie, avec une économie de mots précisément pour rendre à chacun toute sa force créatrice.

Lecture de poèmes de « Ecluse » et aussi lecture d’un long poème inédit, très lyrique, dédié à une femme « aux yeux noisette ».

Lecture de textes de son futur recueil à paraître en 2008.

 

 

22/11/2007

 

Christian Saint-Paul reçoit les créateurs de l’opéra : LO LIBRE DELS RITUALS 

Le Livre des Rituels qui sera donné en première mondiale le mardi 27 novembre 2007 à Toulouse à l’Auditorium Saint-Pierre des Cuisines.

Il s’agit de Jean-Jacques CUBAYNES directeur du Festival Déodat de Séverac,

de Bertrand DUBEDOUT compositeur, professeur au Conservatoire National de Région à Toulouse, et d’Alem SURRE-GARCIA écrivain, auteur du livret.

Entretien sur la spécificité du festival Déodat de Séverac, écoute d’un extrait d’une œuvre du Maître, entretien sur la carrière de Dubedout et ses compositions électro-acoustiques, écoute d’extraits de son œuvre ; entretien avec Surre-Garcia sur l’origine de cette œuvre qui est un hommage à la comédienne Françoise Meyruels, l’ensemble des textes ayant été déjà lus en mai 2001 au théâtre du Pavé à Toulouse, à l’occasion d’un premier hommage à l’artiste disparue. Lecture de quelques textes de ces rituels par Alem Surre-Garcia. Les textes seront chantés ou lus en français, occitan, espagnol et arabe.

L’affiche de cette soirée exceptionnelle est visible dans la rubrique « actualités ».

 

 

15/11/2007

 

Annonce de la parution du n° 26 de « NOUVEAUX DELITS » Revue de poésie vive et dérivés abonnement un an 40 € auprès de Cathy Garcia Létou 46330 St Cirq-Lapopie. Lecture d’extrait de Salines de Cathy Garcia et de la post-face de Michel Host.

Annonce de la parution du n° 97 de la revue « FRICHES » consacré en partie à Franck VENAILLE ; abonnement 20€ à Friches  Le Gravier de Glandon 87500 Saint-Yriex.

Emission consacrée ensuite à Antonin ARTAUD. Evocation de sa biographie (1896  1948) de son rôle dans le Surréalisme, et lecture de textes extraits de « L’ombilic des limbes ».

Annonce de la création mondiale à Toulouse à Saint-Pierre des Cuisines le mardi 27 novembre 2007 à 20 h 30 « Lo libre dels rituals » « le livre des rituels » musique de Dubedout, livret d’Alem Surre- Garcia.  

 

 

08/11/2007

 

Introduction de l’émission par un hommage à l’équipe de Radio Occitania dirigée par Guy Mimar et audition du « Se canta » par Roseina de PEIRA ; évocation du dernier livre de Claude MARTI « Terres cathares, chemin faisant » paru aux éditions E&C.

Audition de « Galilée ». Evocation du spectacle de TAXIM « le monde est envoûté » d’après une poésie de Guiraut RIQUIER qui est donnée au moment même de notre émission en direct à la salle bleue de l’espace Croix Baragnon à Toulouse.

Christian Saint-Paul signale la parution du n° 71 de Multiples revue dirigée par Henri Heurtebise consacrée à une anthologie des poètes de 2007. Il annonce également la parution de 3 nouveaux n° de la revue Encres Vives dirigée par Michel Cosem (2 allée des Allobroges 31770 Colomiers) « Cinq voix de Bretagne » présentées par Jacqueline Saint-Jean, « Le tombeau d’Oscar Wilde » de Claude Beausoleil, et « Ces itinéraires toujours les mêmes » anthologie réalisée par Michel Cosem.

Emission ensuite consacrée à BEIDAO poète chinois né à Pékin en 1949 ; garde rouge au début de la révolution culturelle, vite déçu par cette expérience, il s’est mis à écrire au début des années 70 : «  le jour où j’ai commencé à écrire des poèmes, c’était l’exil. D’autres auteurs l’ont dit avant moi… ». Après les évènements en Chine de  juin 1989, il n’a cessé de voyager à l’étranger invité par les universités (Norvège, Suède, Danemark, Hollande, U.S.A., France) ; il a fait reparaître la revue « Aujourd’hui » dont il est le fondateur, interdite en Chine depuis 1980. En France ses poèmes ont paru dans les revues « Europe » « Action Poétique » et « Po&sie ».

Lecture de poèmes extraits de « Au bord du ciel » paru aux éditions Circé.

 

 

01/11/2007

 

Réception dans les studios de l’ensemble NOUR qui se produira en concert à Toulouse à Saint-Pierre des cuisines le mardi 6 novembre 2007 à 21 h.

Entretien avec Manijeh Nouri Ortega, Christophe Rezaï, Mostafa Mahmaoudi et Ali Boustan sur la naissance de ce groupe musical de musique médiévale et musique persane. Neufs artistes Iraniens et Français, chanteurs et instrumentalistes ont mis en commun leurs traditions musicales afin de réinterpréter les répertoires traditionnels kurde, persan et européen du moyen-âge.

La musique orientale médiévale est rattachée à la pensée soufi et accompagnait les poètes.

Interprétation en direct d’un chant à la gloire de la sainte Marie. Présentation du Cédérom enregistré par le groupe en Iran dans un haut lieu historique. Les références d’achat de ce CD seront indiquées sur le site à la rubrique « actualités ».

 

 

25/10/2007

 

 Evocation du livre « el rayo que no cessa » « l’éclair sans cesse » de Miguel HERNANDEZ pour lequel le poète espagnol Pedro HERAS a fait la traduction et l’introduction. Un bon de commande de ce livre est disponible sur le site à « actualités ».

A ce propos Christian Saint-Paul rappelle que les éditions SABLES ont publié en bilingue aussi un recueil de Miguel Hernàndez « Fils de la lumière et de l’ombre » prodigieusement illustré par Joan Jordà qui expose en ce moment à Toulouse jusqu’au 3 novembre 2007 à la galerie « fusion » 6 rue Bouquières .

Emission ensuite consacrée à Alain SUIED né en 1951 à Tunis auteur de plusieurs recueils de poésie, d’un essai sur Paul Celan et de nombreuses traductions de la poésie anglaise.

L’œuvre poétique d’Alain SUIED est marquée par le sentiment de l’absence, de la perte, de l’exil. Elle porte néanmoins comme dans le recueil « Laisser partir » (Arfuyen) une espérance et un espoir de réconciliation par la fraternité.

Lecture de poèmes extraits de « Laisser partir ».

 

 

 

18/10/2007

 

Présentation du livre de Pierre DHAINAUT consacré à Jean MALRIEU collection « Présence de la poésie » aux éditions des Vanneaux 170 p 17euros.

Lecture de poèmes de Jean Malrieu extraits de l’anthologie « une ferveur brûlée » et du livre de Pierre Dhainaut.

Emission consacrée ensuite à Vladimir MAïaKOVSKI  né en 1893 à Bagdali dans le Caucase, emprisonné onze mois entre 1909 et 1910 pour sa sympathie avec le parti bolchevique, et qui s’est suicidé le 14 avril 1930 d’une balle dans la tête.

Evocation de l’œuvre et de l’importance de Maïakovski dans l’histoire de la poésie, ce qu’il y a de fondateur du modernisme et d’universel dans la posture de ce poète qui fût sans concession.

Lecture de poèmes écrits entre 1913 et 1917.

 

 

11/10/2007

 

Suite de l’émission consacrée à Fédérico GARCIA LORCA.

Rappel succinct de sa biographie et lecture du poème « Il y a eu crime dans Grenade » d’Antonio MACHADO.

Commentaire sur l’œuvre de LORCA par Christian Saint-Paul, lecture de « La femme adultère » et d’un poème sur Grenade.

Evocation de la mort tragique de LORCA assassiné le 19 août 1936 sur décision des nationalistes, par la Garde Civile.

Lecture de « Romance de la Garde  Civile », commentaire de ce poème universel auquel certains attribuent la raison de l’assassinat du poète. Evocation d’un article d’un journal de Valence « Adelante » qui dès le 15 septembre 1936 dénonça le crime et les circonstances atroces de la mort du poète. Lecture du témoignage d’un Garde Civil (Vicente Vidal Corella) ayant assisté à l’exécution.

 

 

 

27/09/2007

 

Dans le cadre des manifestations d’hommage au poète Jalâl ud-Dîn Rumi dont on célèbre le 800ème anniversaire de sa naissance,

Christian Saint-Paul reçoit l’auteure essayiste et traductrice, enseignante à l’Université libre catholique de Toulouse, Manijeh Nouri Ortega et M. Djamchid Chemirani musicien virtuose du zarb, instrument traditionnel iranien de percussions.

Avec ses deux fils M. Chemirani a créé le Trio Chemirani qui se produit sur les scènes de nombreux pays et qui seront à Toulouse le lundi 8 octobre à Saint-Pierre des Cuisines à 20 h 30 avec le danseur Michel Raji.

Dialogue avec Manijeh Nouri Ortega sur la vie et l’œuvre du poète soufi persan Rumi, lecture de poèmes accompagnée en direct par Chemirani.

Dialogue avec Chemirani sur la nature de l’art musical du zarb, sur son initiation à cet art par son maître iranien et sur l’activité créatrice du trio Chemirani. Improvisation de Chemirani dans le studio.

Lecture de poèmes de Rumi.

 

 

 

27/09/2007

 

Emission exclusivement consacrée, comme Christian Saint-Paul l’avait annoncé la semaine dernière au poète espagnol mythique Federico GARCIA LORCA. Présentation rapide de la vie de cet auteur emblématique de la première moitié du XXème siècle.

Né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros à côté de Grenade dans une famille cultivée et aisée, après la fin de ses études secondaires en 1914, Lorca poursuit des études de lettres et de droit mais en réalité ne s’intéresse qu’à la musique, étudie le piano et la composition qu’il finit par abandonner dès 1916. Il fait paraître en 1918, à compte d’auteur son premier recueil de poésie « Impressions et Paysages ». En 1919 il s’installe à Madrid à la Résidence des étudiants ; il se lie d’amitié avec Manuel de Falla, compose chansons et romances, œuvres de théâtre, et en 1925 séjourne en Catalogne chez son ami Salvador Dali avec lequel il dessine costumes et décors de théâtre pour sa pièce Mariana Pineda. Il voyage ensuite aux USA (New York et université de Columbia) y séjourne un an avant de se rendre à Cuba prononcer avec bonheur plusieurs conférences.

De retour à Madrid il rayonne par son œuvre théâtrale avec la création de sa troupe « La Barraca » et crée en 1933 « Noces de Sang ».

En 1936 il se réfugie à Grenade où il compte des amis en relation avec les phalangistes. Il est arrêté le 16 août et fusillé à l’aube du 17 dans les environs de Viznar à quelques kilomètres de Grenade.

Lecture de textes de Lorca dont un poème de jeunesse écrit en 1918 à Grenade « es rencontres d’un escargot aventureux ».

Sauf imprévu, l’émission sur Lorca se poursuivra la semaine prochaine.

 

 

20/09/2007

 

 

Retour de Christian Saint-Paul qui réalise de nouveau ses émissions en direct, les deux émissions précédentes étant des enregistrements mis à l’antenne par Claude Bretin.

Evocation de l’œuvre d’Antoine EMAZ né en 1955 qui enseigne en collège à Angers où il réside. Auteur de nombreux livres d’artistes, il a écrit un essai sur le poète André du Bouchet et publié des livres de poèmes.

Ceux-ci sont rassemblés dans une anthologie « Caisse Claire » parue au Seuil collection Points 231 pages 7,50€.

« le singulier doit rejoindre le commun, sans se perdre : tous les moyens sont bons » affirme Antoine EMAZ.

Lecture de poèmes extraits de « Caisse Claire ».

Evocation de Bernard DELVAILLE, né en décembre 1931 à Bordeaux et mort à Venise le 18 avril 2006, poète, prosateur, essayiste et anthologiste français. On lui doit entre autres ces deux ouvrages fondamentaux : « La poésie symboliste » publié en 1971 et « La Nouvelle poésie française » qui fit découvrir beaucoup de poètes contemporains mal connus. Il fût le directeur de la collection culte « Poètes d’aujourd’hui » des éditions Seghers. Comme pour Emaz nous disposons maintenant d’une anthologie de l’œuvre poétique de DELVAILLE « La Grande traversée de l’âme » parue aux éditions de La Table Ronde où Guy Goffette exerce ses talents (plus de 500 pages 29€.

Lecture de poèmes extraits de cette anthologie

 

 

 

13/09/2007

 

Le poète et éditeur (william blake) entretien avec jean Paul Michel par Christian Saint-Paul à la médiathèque José Cabanis à Toulouse

2eme Partie

 

 

 

06/09/2007

 

Le poète et éditeur (william blake) entretien avec jean Paul Michel par Christian Saint-Paul à la médiathèque José Cabanis à Toulouse

1er Partie

 

 

30/08/2007

 

William CLIFF

William CLIFF à Gembloux été 2005

 

 

 

 

 

23/08/2007

 

Christian Saint-Paul signale aux toulousains qui sont réputés avoir la passion du rugby, la parution du n° 121 de la revue POUVOIRS éditée au Seuil (18€) qui a pour thème et titre « Le rugby ». Parmi les articles de personnalités prestigieuses comme Guy Carcassonne, les propos de Patrick Tépé « Sport violent ou non violent ? Point de vue d’un acteur » se situent à un haut niveau d’interrogation morale.

« Servons-nous du sport, et du rugby en particulier, pour faire passer un message exemplaire d’humanisme, en cultivant les valeurs si rares aujourd’hui : l’absence de discrimination, le respect de l’autre et de soi. Battons-nous pour parfaire et guider l’éducation de notre jeunesse, en luttant contre l’intolérable. »

Lecture de quelques poèmes de Michel BAGLIN extraits de « Les pages tournées » publié aux éditions Multiples (voir notre rubrique « actualités »). Signalement de la collection de recueils de poésie des éditions LEVANT de Montpellier consacrée aux poètes de la Méditerranée. Lecture d’extraits de recueils de Naïm Araydi, Samih Al Qassim et Hamid Larbi.

Emission consacrée ensuite au poète belge William CLIFF qui vient de faire paraître aux éditions Gallimard « Immense Existence » poèmes. Né le 27 décembre 1940 à Gembloux prés de Saumur en Belgique, ce poète doit sa vocation à l’influence considérable qu’eût sur lui le poète catalan Gabriel Ferrater qu’il fit connaître en France par ses traductions. Professeur de français William Cliff a souvent abandonné sa classe pour parcourir le monde et ramener des recueils d’une vérité pathétique éblouissante. Nul poète n’est plus près de la vie réelle qu’il ne farde pas, mais qu’il livre dans sa crudité dans un style d’une parfaite maîtrise qui n’entame en rien le ton bouleversant de ses textes.

William Cliff a vraiment consacré sa vie à l’écriture, en en acceptant tous les sacrifices personnels et en ne se référant qu’à son vécu, qu’il a forcé bien sûr par tous ses voyages. Une œuvre à lire même si l’on n’en sort pas toujours indemne. Lecture d’extraits de « Autobiographie » « Le Pain Quotidien » « Immense Existence ». 

 

 

 

16/08/2007

 

Lecture d’un texte de Claude NOUGARO extrait de « C’est dit » paru aux éditions Gallimard.

Lecture de plusieurs poèmes de Michel BAGLIN qui vient de publier Les Pages tournées suivi de L’Adolescent chimérique et de L’Etranger (poèmes) Collection Fondamente. A commander à MULTIPLES Chemin du Lançon. 31410 Longages (ou chez l’auteur 6 impasse .Garonnette 31840 SEILH) (44 pages. 10 euros) L’auteur réédite son premier recueil, « Déambulatoire », sous le titre de « L’Adolescent chimérique » et l’encadre de deux textes récents qui ouvrent un dialogue par delà les années.

Lecture de textes de Mathieu BERTHELEME « Le marcheur d’éternité » Livre à commander à Yves Berthélemé :

Adresse : yves@bertheleme.fr ou par courrier : BP 13, 31380 Montastruc  (12€)

Emission consacrée ensuite à Norbert LELUBRE. De ballades en chansons ce poète né à Nantes en 1912 nous berce de ses mélodies tout en gardant un œil lucide sur le monde qui l’entoure. La poésie de Norbert LELUBRE nous séduit par son lyrisme et sa générosité naturelle. Il est fort agréable de retrouver dans notre poésie ce rythme chaleureux où les rimes servent un élan mélodique et où la parole du cœur s’harmonise avec les mots du texte. Bon pied bon œil à plus de 90 ans, Norbert LELUBRE poursuit dans la discrétion, mais avec une autorité certaine une œuvre d’envergure. Lecture de poèmes extraits de « rue de minuit la muse visible ballade à la fleur indienne » et de « chansons des treize mélancolies » (traces éditeur). Les textes de Norbert LELUBRE sont actuellement disponibles aux éditions Sac à mots « Paraboles pour d’autres temps ».

 

 

 

09/08/2007

 

Audition d’une lecture de René GOUZENNE récemment disparu, d’un extrait « D’une trop bruyante solitude » de B. HRABAL.

Lecture d’extraits de deux recueils de William CLIFF « Le pain quotidien » (éditions La Table Ronde) et « Immense existence » (éditions Gallimard) par Christian Saint-Paul.

Présentation de la parution du livre de Matthieu BERTHELEME « Le Marcheur d’Eternité » n&b /

Livre à commander à Yves Berthélemé :

adresse : yves@bertheleme.fr

ou par courrier : BP 13, 31380 Montastruc 

Pleine Page éditeurs.

Né à Paris en juin 1974 Mathieu Berthélemé est mort en novembre 2005. Son livre posthume regroupe des écrits brefs « comme un recueil d’échantillons : micro-romans de toute espèce, du classique au philosophique, du polar, de la SF, des mystères anciens… Récits de voyages, portraits, confessions, fragments de mémoire(s), facette de diariste. Une fresque historique aussi, en quelques lignes. Des poèmes enfin. » « La liberté dit le prophète, / Est de donner un sens à la vie/ Pour toujours pouvoir regarder derrière. » Lecture de quelques textes de cette publication « Le marcheur d’éternité » par Christian Saint-Paul.

Le livre 12€ peut être commandé directement à www.pleinepage.com .

Emission consacrée ensuite à Nichita STANESCU (1933-1983) qui est le poète roumain le plus marquant de la deuxième moitié du XXe siècle. Ce poète qui manqua le Prix Nobel de littérature en 1980, regroupa peu avant sa mort ses poèmes sous le titre « La Physiologie de la poésie » ; de fait, son œuvre est traversée par le corps, les organes, les tissus, tout comme les phénomènes de la vie (le temps, le moi etc.). Contrôlé par le régime criminel de Ceausescu, Nichita Stanescu place la parole du poème hors du temps ; Je suis mon propre cheval de Troie.

Lecture de poèmes de Stanescu par Christian Saint-Paul extraits de « Les non-mots et autres poèmes » éditions textuel (21€)

 

 

02/08/2007

 

En hommage à René Gouzenne récemment disparu fondateur de La cave poésie rue du Taur à Toulouse, audition de sa lecture de « Poème » de Bertold Brecht.

Annonce de la parution du livre « Le Prince des crapauds » de Michel MATHE aux éditions Privat 205pages 17€. Avec ce troisième roman Michel Mathe nous entraîne comme il en a le secret, dans un suspens jubilatoire qui se lit d’un trait tellement le récit est alerte. Nous sommes immergés dans la Toulouse de 1618, celle du philosophe Vanini qui allait mourir de philosophie, et dans une fresque brutale où se déchaînent la sauvagerie des beaux esprits et les intérêts crapuleux de notre cité à l’aube du Grand Siècle. A lire d’urgence.

Emission consacrée à Hélène CADOU épouse du poète René Guy CADOU.

Couple mythique de la poésie du 20ème siècle Hélène, l’Hélène du règne végétal perpétue depuis la disparition de René en 1951 cette poésie de pleins poumons qui a incontestablement influencé la poésie contemporaine après le surréalisme. La plupart des poètes d’aujourd’hui sont, avoués ou non, les fils ravis des amis de l’Ecole de Rochefort.

Audition à deux reprises de Martine CAPLANNE qui a mis en musique les poèmes de René et d’Hélène.

Lecture de « Moineaux de l’an 1920 » de René Guy CADOU et de poèmes d’Hélène CADOU extraits de « Cantate des nuits intérieures »et de « En ce visage l’avenir » (éditions Seghers).

Invitation à lire les œuvres des Cadou (Poésie la vie entière de René Guy Cadou – Seghers-) à visiter le musée René Guy Cadou à Louisfert prés de Chateaubriand en Bretagne et à commander les CD de Martine Caplanne (martine.caplanne@wanadoo.fr  ou par courrier Domaine de Migron D2 64200 Biarritz).

 

 

26/07/2007

 

 

Émission exclusivement consacrée à Pedro HERAS. Il est l’auteur de récits, de nouvelles, de pièces de théâtre, d’un essai, de recueils de poésie, de traductions. Né à Madrid en 1963, si ses parents sont comme lui madrilènes, ses grands parents sont andalous et pour une branche de Ségovie. Il a la chance de découvrir très jeune la langue, la littérature et la culture françaises auxquelles il est initié par ses parents. Mais très vite, il va s’approprier cet apprentissage et poursuivre des études de littérature.

Étudiant, il découvre également la langue, la poésie et la philosophie allemandes. Le choc de cette autre culture sera aussi déterminant pour sa propre œuvre littéraire qui se forge dans les trois strates, espagnole, française, allemande.

Pedro HERAS depuis ne cesse ses allées et venues constantes entre ces trois ancrages. Il s’installe cependant pour poser langue et bagages d’une façon sédentaire en France, à Fontfroide, prés de Montpellier.

Il se définit lui-même par ces vers :

J’ai en abondance ici, ce qui me manque là.

Mais où est l’ici ? Et où est le là ?

La vie comme un jeu à trois bandes.

Les trois bandes sont celles des trois cultures dans lesquelles évolue et crée Pedro Heras.

Entretien avec Christian Saint-Paul au sujet de son recueil en espagnol : Poemas del argonauta (poèmes de l’argonaute) et lecture des poèmes extraits de ce recueil dans les deux langues. Ces textes figurent sur notre site dans « quelques textes » à la lettre H : Pedro Heras.

Vous pouvez vous procurer le recueil en espagnol « Poemas del argonauta » aux éditions Hégipe  Domaine Frontfroide-le-bas 34980 Saint Clément de Rivière 20€.

 

 

19/07/2007

 

Annonce de quelques parutions à lire cet été : William Cliff poète belge vivant à Gembloux « Immense existence » poèmes Gallimard 127 p 13,90€   -   J.B.Charcot « Le français au pôle sud » post-face de Pierre Escudé  José Corti éditeur 365 p  20€  

« Anthologie de l’épigramme de l’antiquité à la renaissance » collection de poche poésie/Gallimard catégorie 5  392 p

Michel Eckhard Elial « Un l’Autre » (bon de commande sur le site dans « actualités »)

La revue de poésie « Friches »n° 96 consacrée à Lorand Gaspar 10€  www.friches.org

Emission ensuite consacrée au poète traducteur Pedro HERAS né en 1963 à Madrid.

Présentation de l’auteur familier de la langue française et allemande, qui a consacré 10 ans de sa vie à la traduction d’une œuvre de Miguel Hernandez « el rayo que no cesa » (« l’éclair sans cesse ») qu’il a fait paraître avec une riche introduction.

Evocation de la vie de Miguel HERNANDEZ, et de sa place dans la poésie espagnole du xxème siècle, ce poète « qui prépare une nouvelle génération de poètes néo-citadins, combatifs et acharnés, promis à la réussite, mais aux racines fauchées ».

Né le 30 octobre 1910 à Orihuela à côté d’Alicante où il passa sa jeunesse et ne cessa de faire des allers retours sur Madrid, lieu phare de la littérature espagnole. Evocation par Pedro Heras des rencontres déterminantes de Miguel Hernandez avec Lorca, Alberti et surtout Neruda qui intercéda auprès des autorités franquistes pour commuer la peine de mort du républicain communiste Hernandez en prison en perpétuité. Ce poète qui avait partagé la souffrance du peuple qu’il incarnait totalement, mourut de la tuberculose à la prison d’Alicante le 28 mars 1942, après avoir écrit sa plus belle œuvre dans cet isolement absolu : « Cancionero y romancero de ausencias ».

« Adieu, frères, camarades, amis : laissez-moi prendre mon congé du soleil et des champs » fût son dernier écrit en forme de graffiti qu’il laissa sur les mûrs de sa geôle.

A LIRE ABSOLUMENT : Miguel Hernandez « El rayo que no cesa » « L’éclair sans cesse »                             éditions hegipe  120 pages 20€

A commander : Domaine Fontfroide  Le Bas 34980 Saint Clément de Rivière

 

 

12/07/2007

 

Lecture d’un texte de Michel Eckhard Elial « Le monde à l’instant » (qui figure du reste à la rubrique « quelques textes de notre site) qui est à rapprocher de la posture du poète José Angel VALENTE auquel l’émission est consacrée.

« No amanece el cantor » est le titre espagnol d’un de ses recueils emblématiques. « Le chanteur n’apparaît pas » traduction incomplète, (amanecer voulant dire apparaître, se lever, mais pour le soleil), est la révélation que l’effacement, la disparition de l’auteur est la condition de l’avènement de la parole ou du chant. On est là dans le prolongement d’une pensée mystique dans la tradition espagnole. C’est pourquoi cette poésie se réclame ouvertement de Jean de la Croix.

Audition d’un poème de Jean de la Croix mis en musique par Vicente Pradal : « Aunque es de noche ».

Biographie de José Angel VALENTE et lecture de textes par Christian Saint-Paul.

 

 

 

05/07/2007

Boriana POUYEO

 

Annonce de la parution du dernier ouvrage de William CLIFF aux éditions Gallimard (130p. 13,90€)

                                                        Immense existence.

Ce poète familier aux auditeurs de l’émission « les poètes » puisque de nombreuses séquences lui ont été consacrées, fera l’objet d’une émission spéciale et les enregistrements sonores de son interview par Christian Saint-Paul seront bientôt mis en ligne sur le site.

Christian Saint-Paul reçoit Boriana POUYEO traductrice de la poétesse bulgare Maria MERANZOVA à l’occasion de la publication de son second livre traduit en français : Les empreintes du temps paru aux éditions Hors Limite.

Présentation de la traductrice, de l’auteure Maria Méranzova née à Sofia, victime à 35 ans d’un accident cardio vasculaire qui l’a laissé paralysée d’un côté et qui a surmonté cet handicap par une volonté inébranlable et l’écriture. Rien d’étonnant dés lors qu’elle ait publié des recueils de poèmes et d’essais dans lesquels sa conception artistique se singularise par la victoire de la vie sur la mort.

Analyse des thèmes récurrents de l’œuvre de Maria Méranzova par Boriana Pouyeo et en particulier ceux de son dernier livre : Les empreintes du temps. L’analyse est illustrée de lectures des poèmes et miniatures en prose de ce recueil dont le ton est plus métaphysique que le précédent ouvrage ; cette poétesse nous livre l’une des clés de l’universalité de l’homme et de sa vocation à progresser. L’humanisme et l’optimisme serein loin de tout angélisme caractérisent cette grande initiée de la poésie.

Les empreintes du temps est disponible dans les bonnes librairies ou peut être commandé directement aux éditions Hors Limite chez Mme Boriana Pouyeo 5 rue Georges Courteline 31100 Toulouse 12€ + 2,50€ de frais de port

 

 

 

28/06/2007

 

Annonce de la parution aux éditions Hors Limite de Toulouse d’un deuxième recueil de poèmes de l’écrivaine

Maria Méranzova : « Les empreintes du temps » 115p 12€. Avec un style novateur, des images proches du fantastique, des métaphores métaphysiques, elle nous livre l’une des clés de l’universalité de l’homme et de sa vocation à progresser.

Lecture d’extraits de ce livre. La traductrice de cette publication du bulgare au français, Boriana Poueyo sera la prochaine invitée de l’émission « Les poètes ».

La suite est consacrée à l’auteur français Gérard NOIRET, né en 1948, poète, essayiste, romancier, collaborateur à « La quinzaine Littéraire ». Biographie brièvement brossée par Christian Saint-Paul et présentation du recueil

« Pris dans les choses » qui reprend des textes écrits entre 1985 et 2002, paru aux éditions Obsidiane.

Poésie de l’oralité et du quotidien ; Gérard Noiret restitue l’essence du monde dans ces textes faits pour être dits.

Lecture d’extraits de ce recueil par Christian Saint-Paul.

 

 

07/06/2007

 

 

Emission entièrement consacrée au poète invité : Gilles LADES.

Né en 1959 ce poète du Quercy, professeur de lettres classiques, vit après un séjour de 10 ans en région parisienne à Figeac. On lui doit, depuis une vingtaine d’années, de nombreuses publications : recueils de poèmes (Prix Artaud 1994), récits, anthologie des poètes du Quercy. Radio-Occitania le compte parmi ses poètes familiers des studios et a toujours rendu compte de ses ouvrages.

Aujourd’hui c’est un recueil écrit il y a quelques années mais qui vient juste d’être publié : PERSONNE PERDUE aux éditions Gros Textes (90pages 8€) qui nous vaut de l’accueillir.

Dans cet ouvrage Gilles Lades explore, à travers la tempête du désorient, l’architecture de notre intime précarité, jusqu’à la dissolution de tous les masques. Mais il y accueille aussi la grâce de ce qui fait naissance et nous replace à fleur de vie.

Le poète rappelle que « personna » la personne en latin désigne également le masque.

Entretiens de Christian Saint-Paul avec l’auteur à propos de cette œuvre.

Lecture de poèmes de « Personne perdue ».

 

 

07/06/2007

 

Lecture d’un poème de Jean BAUDOU en français sur une musique de Cahuzac sur le thème du Se canta.

 

Emission ensuite consacrée à Wallace STEVENS  1879 – 1955.

Né à Reading en Pennsylvanie, après des études de droit à New York, travaille dans une compagnie d’assurances dans le Connecticut. Il vit alors à Hartford.

Il participe au développement de la poésie américaine contemporaine. Grand lecteur de Mallarmé, Verlaine, Laforgue, Baudelaire, Valéry. La poésie est pour lui avant tout une aventure intérieure : dans la vacuité et la vanité du trajet humain, il veut inscrire la trace mémorable de son inquiétude ; poète du temps présent. Pour STEVENS la poésie est inventer le monde qui est.

Critique de cette œuvre considérable par Christian Saint-Paul et lecture de poèmes extraits du « Rocher » et « Idées de l’ordre ».

 

 

31/05/2007

 

 

Annonce de la parution de « PERSONNE PERDUE » de Gilles LADES aux éditions Gros Textes (90 pages 8€).

Dans cet ouvrage, Gilles Lades explore, à travers la tempête du désorient, l’architecture de notre intime précarité, jusqu’à la dissolution de tous les masques. Mais il y accueille aussi la grâce de ce qui fait naissance et nous replace à fleur de vie.

 

Annonce de l’exposition de la peintre Marianne GIGLIO à l’Ostal d’Occitania, 11 rue Malcousinat à Toulouse jusqu’au 15 juin, tableaux illustrant le recueil de Michel Eckhard Elial « Un L’Autre » aux éditions Levant. (Bon de commande dans notre rubrique « actualités »)

A voir absolument.

 

Emission consacrée ensuite à Jean-Pierre MILOVANOFF qui vit comme Michel Eckhard Elial et Marianne Giglio à Montpellier.

Romancier reconnu depuis 1970 avec « La fête interrompue » et consacré avec « Le Maître des paons », il est aussi l’auteur de trois recueils de poésie : Borgo Babylone, La ballade des lépreux et Noir devant.

Lecture de textes de Borgo Babylone.

 

 

23/05/2007

 

Annonce de la lecture et signature de « Un L’Autre » par Michel ECKHARD ELIAL

 le samedi 26 mai 2007

 à l’Ostal d’Occitania 11 rue Malcousinat à Toulouse à 19 h30.

Emission ensuite entièrement consacrée à Malcolm LOWRY né en 1909 à Birkenhead en Angleterre et mort en 1957 dans le Sussex (Angleterre) d’une overdose de somnifères.

Après Ultramarine publié en 1933 et In ballast to the white sea  en 1936 il devient universellement célèbre en 1947 avec Under the volcano  Au dessous du volcan, best-seller mondial.

Aperçu de la biographie de Malcolm Lowry et analyse de son œuvre poétique mal connue.

Lecture de poèmes de Malcolm Lowry.

 

 

 

10/05/2007

 

Annonce de la venue à Toulouse le samedi 26 mai 2007 à l’Ostal d’Occitania 11 rue Malcousinat à 19 h 30 de Michel Eckhard Elial poète et directeur de la revue LEVANT qui vient de publier aux mêmes éditions « Un L’Autre » avec des peintures de Marianne Giglio. (Voir notre rubrique « actualités » pour commander ce recueil).

Lecture d’un poème extrait de Un L’Autre.

Emission ensuite consacrée à Lucia MUNOZ poétesse cubaine pour la publication de son livre : Una mujer puede andar

Une femme peut marcher, recueil de poèmes en trois langues : espagnol, murcian (langue de l’ancien royaume de Murcie) et français.

Lecture de l’introduction à cette œuvre de l’écrivain occitan Alem Surre Garcia et lecture des textes de Lucia Munoz.

Annonce de la prestation de l’atelier de poésie de Blondine Ponet qui se produira au théâtre du Grand Rond rue des Potiers à Toulouse tous les soirs à 19 h du 15 au 19 mai 2007. (Au programme des textes du poète argentin Roberto Juarroz).

 

 

04/05/2007

 

Jacqueline ROQUES, souffrante,  qui devait être l’invitée de cette émission n’a pu venir.

Lecture d’un de ses poèmes extrait de « Le temps de l’habitude ».

En raison du soixante dixième anniversaire du bombardement de Guernica, lecture de « Lo eider de Guernica » de Bernard MANCIET.

Emission consacrée ensuite à Henri MESCHONNIC ; rappel de sa vie et de son œuvre.

Lecture de poèmes extraits de « Nous le passage » et « Ton entier visage ».

                        aujourd’hui je m’attendais

                        trop

                        mais personne n’est venu

   (« Puisque je suis ce buisson »)

 

 

 

26/04/2007

 

 

Evocation du bombardement de la population civile de Guernica en ce jour anniversaire du 26 avril 1937 et du long poème lo dire de Gernika de Bernard Manciet.

Emission ensuite entièrement consacrée à Henri Heurtebise qui dirige la revue Multiples depuis 1970 et est l’auteur de nombreux ouvrages de contes et de poésie. La revue Encres Vives lui a consacré un numéro spécial qui rappelle toutes les œuvres de ce poète et leurs critiques par d’autres poètes illustres. Entretien avec Christian Saint-Paul sur l’évolution de l’écriture d’Henri Heurtebise  qui tend au resserrement, à l’épuration, sensible dans son dernier recueil « Chant profond » (Rougerie éditeur). Interrogé d’après une phrase de Pessoa, Henri Heurtebise s’exprime sur le sens de la beauté.

 Lecture de textes issus de Adam et Eve, Humaine Humain et Chant profond.

 

 

12/04/2007

 

Annonce de la parution aux éditions Encres Vives du recueil du poète Jean Pierre CRESPEL qui vit à Paris : « A l’Orient des Royaumes » préface de Christian Saint-Paul en trois volumes1 Tamour 2 Tellesma 3 Shams,

chaque exemplaire 6,10 €.

Annonce de la parution du recueil du poète surréaliste  Jean Pierre LASSALLE aux mêmes éditions,  collection Encres Blanches« Les petites Seymour » 6,10€.  L’émission « les poètes » reviendra sur ces publications au cours des prochaines semaines en invitant notamment Jean Pierre LASSALLE qui vit à Tournefeuille et enseigne à l’université du Mirail à Toulouse.

Émission ensuite consacrée àMichel COSEM, romancier, poète et éditeur des éditions Encres Vives et de la revue de poésie du même nom.

Entretien de Michel COSEM avec Christian Saint-Paul qui rappelle la place qu’occupe cet auteur dans la poésie contemporaine française, tout en n’ayant jamais cessé ses activités d’éditeur ouvert à toutes les formes de la qualité.

Lecture de poèmes par l’auteur.

Abonnement àEncres Vives 12 volumes  34€ par an :chez Michel Cosem 2, allée des Allobroges 31770 COLOMIERS.  

 

 

12/04/2007

 

Emission entièrement consacrée au poète et homme de théâtre iraquien Salah Al Hamdani né en 1951 à Bagdad.

Engagé à 17 ans dans l'armée iraquienne de Saddam Hussein il découvre la cruelle répression du peuple kurde. Révolté,
il est emprisonné pour 8 mois puis libéré et échappe de justesse à une tentative d'assassinat. Il parvient alors à quitter le pays et à rejoindre la France en 1975 sans parler un seul mot de la langue. Quatre ans plus tard cet homme habité d'une volonté farouche de vivre pour créer et témoigner, à l'exemple de son modèle Albert Camus, est marié, acteur et metteur en scène.

Il multiplie depuis les publications en arabe et souvent traduites en français.

En 2004 il retourne à Bagdad et rapporte de ce voyage un livre
: le retour à Bagdad paru aux éditions «les points sur les i éditions». Lecture de larges extraits de ce livre par Christian Saint-Paul.

Salah Al Hamdani a été l'invité l'année dernière de la médiathèque José Cabanis à l'initiative de Maryse Melloux.

 

 

05/04/2007

 

 

Entretien de Christian Saint-Paul avec le poète Gaston PUEL qui vit à
Veilhes dans le Tarn.

Lecture de ses textes par
Gaston Puel.

Un poète majeur de la poésie contemporaine qui n'a jamais rien renié de son
inassouvie fringale de vérité

 

 

 

 

Annonce de la parution de la revue « Décharge » consacrée entre autres à Robert Momeux. Lecture d’un article rédigé en 1980 par Christian Saint-Paul sur ce poète marquant du 20ème siècle et qui demeure toujours d’actualité. Lecture de textes de Robert Momeux.

Emission ensuite exclusivement consacrée à l’invité de Christian Saint-Paul : Georges CATHALO poète et critique qui vit dans le Lauragais.

L’entretien porte sur les poèmes et textes de forme brève. Le condensé obligé de cette littérature qui s’ancre fortement dans la mémoire lorsqu’elle est de qualité, est souvent un raccourci métaphysique saisissant. Georges Cathalo évoque Jules Renard dont il lit quelques textes.

Lecture des poèmes brefs de Cathalo, en particulier ceux de Quotidiennes pour oublier Quelques poèmes pour tenter d’oublier et de ne pas oublier.  (La Porte éd., Laon),  2006,  (20 pages), (14,5X10), 4 euros.

Evocation de l’ouvrage de Georges Cathalo - Absurdement vôtre (Mango éd., collection Mots & Cie, Paris), 2006,  96 pages, (12X18), 9 euros.
     Compilation de 106 citations paradoxales ou absurdes pour tenter de réfléchir autrement et de sortir de la pensée unique. Chez Mango – 4, rue Caroline – 75017 Paris, ou en librairie. Tirage limité à 200 exemplaires numérotés

 

 

 

22/03/2007

 

 

Annonce de la parution de la revue « Nouveaux délits » n°22 en invitant les auditeurs à consulter le site web de cette revue qui est en lien avec notre site. Invitation à lire le livre de Salah Al Hamdani poète et écrivain iraquien « Retour à Bagdad » ; une émission lui sera prochainement consacrée. Rappel que le n° 97 de la revue « Friches » est consacré au poète juif alsacien ayant vécu aux USA et en Israël Claude VIGEE ; théologien par ailleurs, humaniste de grande culture, ce poète est à lire à tout prix.

Emission ensuite poursuivie par l’entretien pour la seconde semaine entre Alem SURRE-GARCIA et Christian Saint-Paul.

Alem Surre-Garcia écrivain en langue d’oc, poète, auteur d’un opéra, d’un essai historique « Les Orients d’Occitanie » évoque son livre « Lo doble e lo divisible » long voyage dans la vie de l’auteur qui s’attarde sur les paysages historiques et littéraires qui l’ont façonné ; en premier lieu Fernando Pessoa, cet inventeur des hétéronymes lui a permis de se construire une solide identité. Comme Pessoa, Alem Surre-Garcia a habité plusieurs personnages du fait des épisodes qui ont bousculé sa vie en fragmentant les cultures qu’il recevait en héritage dans ses déplacements. Mais, à la différence de Pessoa, ces personnages divers se sont succédés dans le temps, alors que Pessoa les a habités simultanément. Lecture d’un poème évoquant cette figure majeure de Pessoa. Puis évocation de Thomas Mann qui a imprégné la sensibilité d’Alem Surre-Garcia, germaniste distingué. La subtilité poétique de Thomas Mann a trouvé un écho privilégié chez Alem qui dans un poème d’hommage fait ressortir cette application obsessionnelle mais très fine de la souffrance. Lecture de ce poème dans les 2 langues oc et français.

Evocation pour finir de Friedrich Hölderlin qui a aussi profondément influencé Alem. Le poète allemand (1770 1843) a vécu à Bordeaux et a traversé Toulouse. Le lyrisme romantique et l’affirmation de la mission du poète chez Hölderlin inspire à Alem une adhésion qui apparaît évidente dans le poème qu’il lui consacre et qui est lu également dans les deux langues.

 « Lo doble e lo divisible » d’Alem Surre-Garcia sera bientôt disponible en français et occitan.    

 

 

 

15/03/2007

 

 

Signalement de la parution du n° 95 de la revue« FRICHES » consacrée àClaude VIGEE (Le Gravier de Glandon  87500  Saint-Yriex abonnement 20€) et du livre deSalah AL Hamdani « le retour à Bagdad » traduit de l’arabe (Irak) par l’auteur et Isabelle Lagny paru aux éditions : « les points sur les i éditions » ; c’est le récit du voyage de l’auteur de retour en Irak après 30 ans d’exil.

A lire absolument. L’émission « les poètes » en reparlera.

L’émission est ensuite entièrement consacrée àAlem SURRE-GARCIA reçu en direct par Christian Saint-Paul.

Entretien sur la vie et l’œuvre de cet écrivain majeur de la culture et de la littérature occitanes.

Lecture de textes extraits du livreLo doble e lo divisibleprochainement traduit en français. La semaine prochaine Alem Surre-Garcia sera de retour.

Pour en savoir plus….

 

 

 

08/03/2007

 

 

Christian Saint-Paul reçoit Gilles LADES, poète (prix Antonin Artaud 1994), écrivain qui vit et travaille dans le Lot.

Entretien autour du livre de Gilles Lades : Rocamadour le sanctuaire et le gouffre paru aux éditions Tertium 9,5 €.

Lecture d’extraits du livre.

Pour en savoir plus…

 

 

 

01/03/2007

 

 Emission consacrée au poète japonais NAKAHARA Chûya (1907  1937) en raison du centenaire de l’anniversaire de sa naissance. Celui qu’on appelle le « Rimbaud » japonais eut plus que des affinités avec le poète voyant, dont il traduisit les « Poésies » et des lettres à Verlaine.

La fulgurance de son talent, la liberté de sa vie vouée à l’art et à un amour impossible pour une jeune femme, sa disparition prématurée à trente ans, ont très tôt entouré ce poète de la modernité japonaise d’une aura de légende.

Il est aujourd’hui encore un des poètes japonais les plus lus et les plus aimés de la jeunesse japonaise.

Evocation de la vie de Nakahara Chûya et lecture de ses poèmes par Christian Saint-Paul.

Quelques textes du poète ont été publiés dans l’Anthologie de poésie japonaise contemporaine Gallimard 1989 ; les textes lus proviennent de diverses traductions rassemblées pour l’émission.

 

 

 

Présentation d’un recueil deGeorges CATHALO« L’échappée » paru aux éditions Encres Vives et disponible encore chez l’auteur : La Citadelle – 31290 Saint-Vincent  6,10€. Un lyrisme d’une grande force pourtant retenu par cette grande pudeur dont Cathalo ne s’est jamais défait. Une nostalgie envoûtante mais sans pathos. Y règnent les ombres des grands qui ont montré la route : Malrieu et Herment. A lire d’urgence.

Présentation du livre de Georges CATHALO« Absurdement vôtre » 106 maximes tordues pour rendre la vie tordante publié aux éditions Mots et Cie 9 €. 106 dictons et maximes qui prennent à contre-pied la raison. Hilarant et souvent très subtil. A lire par hygiène, sans tarder.

Emission ensuite consacrée à la chanteuse GRIBOUILLE

présentée par notre spécialiste de la chanson à textes Jacques MIQUEL.

Evocation de la vie de cette artiste hors du commun ;

Née Marie-France Gaité le 17 juillet 1941 à Lyon. Enfance difficile : d’abord pension dans un internat religieux, puis à la suite de fugues séjourne à  15 ans dans un centre d’observation pour adolescents en difficulté psychologique et sociale, enfin à cause de l’impécuniosité de ses parents est placée par l’administration dans un établissement disciplinaire tenu par des religieuses. En réaction manifeste un comportement suicidaire se traduisant par des automutilations, des crises d’angoisse... L’étape suivante est l’internement en hôpital psychiatrique dont elle parvient à s’extirper à l’âge de 18 ans, marquée cependant définitivement par une dépendance forte aux neuroleptiques. Après un temps passé à chanter dans des petites boîtes de la région lyonnaise, à la fin des années 50 elle décide de tenter sa chance à Paris. Après des fortunes diverses elle parvient à se produire dans des cabarets parisiens, véritables pépinières de talents bien loin dela Star Ac’: Le bœuf sur le toit (grâce à Cocteau), L’écluse, L’échelle de Jacob... Suivent les tournées notamment en première partie de Brassens, les scènes prestigieuses comme Bobino. Les musiques de ses chansons sont composées par de grands noms : J.C. Annoux, Ch. Dumont, H. Gougaud, J. Debronckart, G. Chelon entre autres. Malgré le succès qui s’affirmait, la peur, l’angoisse, le doute furent les plus forts et c’est en tentant de les exorciser avec ses fioles d’anti-dépressifs et de barbituriques que sa vie fragile s’acheva le 18 janvier 1968. Elle n’avait pas 27 ans.

Audition de :                    Dieu Julie  Les rondes  Les corbeaux  Grenoble  Mathias

 

 

 

15/02/2007

 

Annonce de la parution du n° 130 de la revueDécharge avec notamment Jacques Moulin, Ghislain Ripault et Jacques KOBER, ainsi que d’excellentes notes de lecture et une chronique de Georges Cathalo sur les petits éditeurs qui servent la poésie, cette fois-ci relative à « Tarabuste ». Revue disponible dans les bonnes librairies au prix de 6 €.

Emission ensuite entièrement consacrée à notre invité familier Georges CATHALO venu du Lauragais, de Saint-Vincent précisément à côté de Villefranche.

Poète et chroniqueur depuis fort longtemps reconnu, il est né le 22 décembre 1947 à Albi et a passé toute son enfance dans la campagne tarnaise avant de devenir instituteur, métier qu’il exerçât avec passion.

Il se fait remarquer en poésie dès 1974 dans les revues prestigieuses de cette époque, commeLa tour de feu,Texture etFriches. En 1979, sur les conseils du poète Jean Rousselot il présente un manuscrit au prix Voronca de Rodez et obtient ce prix. Depuis il n’a cessé de publier et de faire connaître les poètes et les revues.

Parmi ses dernières publications sont à retenir :

Des mots plein les poches (Milan éd., 2002) Noms communs (Gros Textes éd., 2004) Quotidiennes pour oublier (Laporte éd., 2006) Absurdement vôtre (Mots et Cie éd., 2006) L’échappée (Encres Vives éd., 2006).

Entretien du poète avec Christian Saint-Paul et lectures de ses poèmes par l’auteur.

 

 

08/02/2007

 

Emission entièrement consacrée au poète persan Djalâl ud-Dîn Rûmî avec

Madame Manijeh Nouri Ortega spécialiste de la littérature persane et chargée d’enseignement à l’Institut Catholique de Toulouse.

Elle est notamment l’auteur du livre en édition bilingue « Le sens de l’amour chez Rûmî » paru en 2005 aux éditions Dervy.

Exposé de la vie de ce poète mythique du 13ème siècle qui exerce une influence considérable sur la spiritualité musulmane, puisque son nom est également lié à l’ordre des « derviches tourneurs », principale confrérie mystique de l’Islam qu’il fonda dans la ville de Konya en Turquie.

Explications par notre illustre invitée de ce que représente la pensée de Rûmî et de la poésie soufie de nos jours.

Lecture de poèmes en persan et français et audition de poèmes chantés qui préparent à l’extase mystique.

Un poète universel de l’Amour à lire absolument

 

MANIJEH NOURI-ORTEGA www.emeraudeconsultant.com

 

 

 

01/02/2007

 

Lecture en préambule d’un extrait du« Traité d’athéologie »deMichel ONFRAY qui vient d’être réédité au « livre de poche ».

Emission ensuite entièrement consacrée à Maurice BLANCHARD (1890  1960) ouvrier, marin, pilote de guerre, aéronaute, ingénieur en aéronautique, résistant et surtout poète ; présentation de la vie exceptionnelle et de l’œuvre de Maurice Blanchard chez qui, la découverte du surréalisme et de l’écriture lui a permis de « résoudre le conflit vital ».« Ce n’est pas avec les mains que l’on saisit le vérité, c’est en chassant au plus profond de l’abîme les ténèbres de l’existence ».

Lecture de textes extraits de« La hauteur des murs » paru en 1947 et qui vient d’être réédité par « le dilettante »

128 p 15€

 

 

 

25/01/2007

 

Emission entièrement consacrée à  Pierre ESCUDE pour la publication se son livre :

Pèire GODOLINun poète au cœur de Toulouse paru aux éditions Loubatières (petit précis littérature 152p 6,90 €).

Pierre Escudé maître de conférences à l’ I.U.F.M. de Toulouse où il enseigne langue et littérature occitanes était déjà l’auteur d’une thèse sur Toulouse à l’époque baroque, et vient par ailleurs de publier aux éditions José Corti : « Le français au pôle Nord » récit sur le voyage mythique de Charcot.

Introduction de l’émission par la lecture de :« à tous avec un atout d’entrée » (1617) de Godolin et exposé de la vie (1580 – 1649) de ce poète qui va incarner la poésie occitane. Rappel des évènements historiques qui ont accompagné cette œuvre exceptionnelle. « Le Ramelet Mondin » (Le bouquet toulousain) est publié en 1617 puis repris jusqu’en 1648, plus qu’un florilège, est un miroir qu’il tend à une société en pleine mutation.

Tout toulousain se doit de connaître cette œuvre magistrale qui sera, précise Pierre Escudé, bientôt publiée une nouvelle fois en version bilingue.

Lecture de poèmes de Godolin en langue d’oc.

 

 

18/01/2007

 

Annonce de l’arrivée à Toulouse à l’Institut Cervantès du poète et auteur d’essais espagnol,

 Madame Olvido Garcia Valdes.

Elle sera l’invitée de l’émission « Les poètes ».

Annonce de la venue à Toulouse le samedi 27 janvier 2007 du poète espagnol Antonio Gamoneda pour lequel « Les poètes » ont réalisé plusieurs émissions et du poète français Bernard Noël. (Voir sur le site « actualités ».)

Lecture de deux poèmes de William Cliff, poète belge, et audition d’un entretien accordé à Christian Saint-Paul à Gembloux prés de Namur. William Cliff évoque son séjour à Barcelone dans les années 60 et dit comment la figure de Gabriel Ferrater poète catalan a bouleversé sa vie.

 

 

 

11/01/2007

 

Deuxième émission entièrement consacrée à Margo OHAYON revenue spécialement de Figeac.

Entretien et lecture avec Christian Saint-Paul des textes des recueils « Les signes » parus aux éditions Encres Vives.

Ceci poursuit l’émission précédente.

            « Sur sa ligne régulière l’automobiliste jour après jour s’imprègne des éléments qui bougent autour de et avec lui : un lien se noue entre les deux. Et les voilà qui s’envisagent dans un face à face insolite… »

 

 

 

04/01/2007

 

Emission entièrement consacrée à Margo OHAYON  qui vit et écrit dans la
région de Figeac dans Le Lot.
Radio-Occitania l’avait déjà invitée lors de la parution de « Lettres à G. »
aux éditions Noir et Blanc.
Cette auteure publie depuis plus de 20 ans textes et proses poétiques :   «
Hors du tout » (Rafaël De Surtis) « Textes d’hiver » (le nœud des miroirs) «
Aigrettes » (Babel éditeur) « Quark» (Clapas) et aux éditions Encres Vives :
« Arc » « Terre » « Sillons » et une anthologie : « Lieu : Maghreb ».
Elle a fait paraître dans la collection « Encres Blanches » à Encres Vives –
Michel COSEM 2 allée des Allobroges 31770 Colomiers – 5 recueils intitulés «
Les signes » qui forment une suite de textes nés à l’occasion des trajets
répétés de Margo Ohayon pour se rendre et revenir de son travail, infirmière
de nuit dans un hôpital. Ces trajets s’effectuent donc au crépuscule et à
l’aube, ou, selon les saisons dans la nuit noire.
C’est un monologue poétique avec elle-même et l’apparence des choses.
Entretien et lecture de textes de « Les signes ».

 

 

RETOUR